Swtch

Formule 1 : Grand Prix de Monza 2022

F1 : GP de Monza

Après Spa et Zandvoort, c’est l’heure du dernier GP back-to-back-to-back de reprise. Direction l’Italie : place au MYTHIQUE Grand Prix de Monza 2022 !

Grand Prix de monza 2022 : le tracé et les infos en vrac

Bienvenue au temple de la vitesse ! Le tracé de Monza est le tracé le plus rapide de la saison, ce qui signifie que la vitesse moyenne est la plus haute de toute la saison. Pour vous donner une petite idée, les pilotes passent 80% du tour avec la pédale d’accélération complètement enfoncée.

Le tracé de Monza n’a donc pas grand-chose à faire avec ce que nous avons vu jusqu’à présent. Le circuit mesure un total de 5,793 kilomètres, et les pilotes devront compléter 53 tours. Il n’y a que 11 petits virages à négocier (le plus petit nombre avec le GP d’Autriche) et propose 2 belles zones de DRS.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le tracé, il y a de nombreux points chauds. On commence par la chicane au Virage 1 qui est sans doute le premier virage le plus redoutable de la saison. Que ce soit au départ ou en course (comme avec Hamilton et Verstappen en 2021), l’action sera de la partie. Les Virages 6 et 7, pris très vite, sont également plus techniques qu’attendu, tout comme Ascari (Virages 8 à 10). Le tour se termine sur la fameuse Parabolica (Virage 11) dans laquelle les pilotes arrivent à plus de 300 km/h.

Circuit mythique, c’est un de mes tracés favoris de la saison. De la vitesse, encore de la vitesse, toujours de la vitesse. Des dépassements audacieux, parfois à la limite, pour un spectacle quasi-constant.

Tracé du circuit : Grand Prix Monza

En parallèle et comme d’habitude, voici quelques informations, en vrac, concernant ce GP de Monza :

– Le tracé de Monza est au calendrier depuis le lancement du championnat, en 1950. Depuis, AUCUNE édition n’a été manquée, même pendant la pandémie.
Michael Schumacher et Lewis Hamilton sont les pilotes les plus titrés à Monza, avec 5 victoires. 
Ferrari a souvent brillé à domicile, avec 19 succès.
– C’est ici en 2008 que Sebastian Vettel a décroché sa première pole ET sa première victoire.
– En 2020, Pierre Gasly y a décroché sa première victoire, 24 ans après la dernière victoire française en Grand Prix. La même année, Hamilton a bouclé le tour le plus rapide de l’histoire avec une moyenne de 264,36 km/h.

– Cette année, Nyck de Vries remplacera Sebastian Vettel chez Aston Martin, pour la première séance d’essais libres, vendredi. Antonio Giovinazzi de son côté, prendra le volant de la Haas pour ce même FP1.

GRAND PRIX de monza 2022 : les essais libres

Des séances d’essais libres pour le moins « classiques » : du trafic, des petites sorties de route, des drapeaux rouges pour ennuis mécaniques ou encore des vibreurs pris trop agressivement. 

Les essais libres ont néanmoins vu venir un invité surprise : Nick de Vries. Alors qu’il avait fait la première séance chez Aston Martin le vendredi comme prévu, le pilote remplace Alex Albon au pied levé le samedi matin. En effet, le pilote Williams doit se faire opérer de l’appendicite et tire donc un trait sur le reste du week-end. Nick de Vries s’apprête donc à disputer la FP3, mais surtout la première séance de qualification de sa vie et sa première course en F1.

Au niveau des temps pour les essais libres : Charles Leclerc, Carlos Sainz et Max Verstappen réalisent respectivement les meilleurs chronos.

GRAND PRIX de monza 2022 : les qualifications

Avant même que la séance de qualifications ne débute et comme à Spa, nous avions déjà une flopée de pénalités d’annoncée : 5 places pour Verstappen, Ocon et Schumacher / 10 places pour Perez / 15 places pour Bottas et Magnussen / Fond de grille pour Sainz, Hamilton et Tsunoda !

La Q1 sera relativement calme, si on met le trafic de côté. Très peu de surprise du côté des pilotes éliminés : Latifi, Vettel, Magnussen, Stroll et Mick Schumacher. La bonne surprise vient par contre de Nyck de Vries, qui participe à sa première séance de qualification, au pied levé et qui arrive à se qualifier en Q2 avec le 14e temps.

La Q2 sera impactée par le même problème : le trafic ! Yuki Tsunoda, assuré de partir en fond de grille, n’a même pas réalisé de temps. Côté de Vries, c’est un superbe 13e temps qui est réalisé. Ocon, Bottas et Zhou sortent également en Q2 avec respectivement, les 11e, 12e et 14e temps.

Le début de Q3 sera dominé, sans surprise, par les Ferrari et les Red Bull, avec un petit avantage pour les locaux. Les tifosi seront finalement récompensés, avec une superbe pole de Charles Leclerc, qui termine avec le premier temps, devant Verstappen et Carlos Sainz.

Seulement et une fois les nombreuses pénalités appliquées, voici la grille de départ finale :

GP Monza : grille de départ

GRAND PRIX de monza : la course

Dimanche 11 septembre – 15 heures : c’est l’heure du dernier des trois GP back-to-back-to-back de reprise de commencer ! Mycanal ne voulant pas fonctionner, c’est donc sur un stream claqué de SkySports que mon GP de Monza va débuter. Après le classique tour de formation, nous avons droit à un départ sans accroc, à part une petite touchette entre Bottas et Magnussen. Tout le monde passe la première chicane, avec plus ou moins de réussite. Norris est un des perdants, avec un départ complètement manqué qui lui coûte 3 places. Verstappen de son côté, pointe déjà à la 3e place au tout début du seconde tour. Un peu plus loin sur la grille, Carlos Sainz commence tranquillement sa remontée !

Tour 12 : premier abandon de la course, signé Sebastian Vettel. Le pilote allemand connaît un problème mécanique sur sa voiture, forçant une Virtual Safety Car. Charles Leclerc prend le parti de s’arrêter, laissant la tête à Verstappen, mais ressortant quand même à la 3e place.

Tour 20 : alors que les premiers arrêts aux stands s’effectuent, la plupart des pilotes défendent chèrement leur peau, DRS oblige. Nous avons droit à une course franchement sympathique à suivre, avec de l’action (modérée) en continu ! Verstappen mène la course devant Russell, Leclerc (qui s’est déjà arrêté), mais surtout Sainz qui se retrouve donc déjà à la 4e place. Un peu plus loin, Lewis Hamilton qui est également parti très loin, pointe à la 10e place.

Tour 33 : après une première alerte quelques tours plus tôt, c’est malheureusement l’heure de l’abandon pour Alonso. En parallèle et à l’autre bout du circuit, Sainz nous gratifie d’un superbe dépassement sur Perez. 4 petits tours plus tard, c’est l’heure pour Sir Lewis Hamilton de briller. À la sortie de la chicane, le multiple champion du monde nous offre un superbe double dépassement.

Tour 41 : Aston Martin perd sa deuxième voiture avec l’abandon de Stroll, là encore sur un problème mécanique. En parallèle, Schumacher & Latifi nous offre une belle bataille, dans les règles de l’art !

Tour 48 : c’est le drame. Alors qu’il occupe la 8e place, Daniel Ricciardo est contraint à l’abandon, également pour problème mécanique. À 6 petits tours de la fin de course et après un moment de flottement, la décision tombe : la Safety Car entre en piste. Il est donc l’heure de prendre des paris pour s’arrêter et Sainz, Russell, Norris, Verstappen et Leclerc décident de changer de pneumatique. 

Malheureusement, la course ne reprendra jamais, nous laissant complètement sur notre faim, après une course franchement cool à suivre, avec des dépassements, de belles bagarres et des stratégies intéressantes. Derrière la Safety Car, Verstappen s’impose donc à Monza, devant Leclerc et Russell. Carlos Sainz et Lewis Hamilton complètent quant à eux le Top 5 !

Perez termine 6e, Norris et Gasly sauvent les meubles (7e et 8), alors que de Vries réalisent une superbe performance avec sa 9e place. Zhou clôture le Top 10.

GRAND PRIX de monza : mes tops et flops

LE Top :

Nick de Vries. Cela semble être tiré par les cheveux, mais le jeune pilote hollandais a réalisé une performance de fou ! Il a appris le samedi matin qu’il participerait à la course et a géré la chose d’une main de maître, EXPLOSANT au passage, Latifi.

Les petits tops :
  • Ferrari : ILS L’ONT FAIT ! Aucune boulette pendant toute la course, ce qui n’est pas une mince affaire.
  • Pierre Gasly : bien aidé par le jeu des pénalités, il a ensuite dû faire avec une voiture capricieuse. La 8e place est méritée !
  • Zhou Guanyu : le pilote chinois retrouve enfin les points, après une course maîtrisée. 
LE Flop :

Alpine : course délicate pour l’écurie française. Alonso n’a pas pu finir la course et Ocon termine 11e alors qu’il y avait vraiment de quoi faire mieux.

Les petits flops :
  • Aston Martin : double abandon pour problème mécanique. En espérant que cela ne se reproduise pas.
  • Laitfi : battu par de Vries. QUAND MÊME !

classements après le Grand prix de monza :

Chez les pilotes, une fois n’est pas coutume : Verstappen conforte sa première place. Leclerc reprend 9 points d’avance sur Perez, qui en plus se fait rattraper par Russell. Derrière, les places ne changent pas, mais les points évoluent un petit peu.

Du côté du classement constructeurs, rien n’évolue vraiment ! RedBull est toujours intouchable, Ferrari reprend un peu d’avance sur Mercedes et McLaren manque son occasion de revenir un peu sur Alpine. AlphaTauri de son côté revient à un point de Haas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.