Swtch

Formule 1 : Grand Prix de Baku (Azerbaïdjan) 2022

Grand Prix de Baku 2022 : résumé complet du week-end

Il est déjà l’heure d’attaquer le 8e Grand Prix de la saison 2022. Une fois n’est pas coutume (après Djeddah, Melbourne, Miami et bien sûr Monaco), nous avons droit à un nouveau GP en ville ! Direction l’Azerbaïdjan pour le Grand Prix de Baku 2022.

GRAND PRIX de baku 2022 : le tracé et les infos en vrac

Le tracé mesure un total de 6.003 kilomètres, ce qui en fait un des tracés les plus longs du calendrier 2022. A Baku, les pilotes ne devront boucler que 51 tours, ce qui tranche pas mal avec les 78 tours de Monaco par exemple. On y retrouve un total de 20 virages et 2 zones de DRS, qui ont une sacrée importance.

Pour combler ces fameux 6 kilomètres, nous avons droit à de sacrées lignes droites, dont celle de départ / arrivée qui mesure quand même.. 2200 mètres. Cette dernière débouche sur le Virage 1 qui sera plus délicat à négocier que ce qu’on pourrait penser, surtout au premier tour. On a droit à de nombreux virages à 90° jusqu’au début du Secteur 2, qui héberge les fameux Virages 8,  9, 10 & 11 et la chicane du château, qui a par exemple envoyé Leclerc dans le mur en 2019.

C’est un Grand Prix que j’apprécie pas mal et qui nous réserve de nombreuses surprises, à l’image de l’édition 2021 par exemple. J’espère de tout cœur qu’avec les nouvelles monoplaces, l’écart de temps gagné dans l’énorme ligne droite va se resserrer, car c’est le seul point noir du circuit, qui avantage beaucoup trop les voitures qui ont une vitesse de pointe élevée. Si on se base cependant sur les premières courses de la saison et la dynamique globale du moment, on devrait avoir du spectacle. 

Circuit de Baku 2022 : Tracé du GP d'Azerbaïdjan

En parallèle et comme d’habitude, voici quelques informations, en vrac, concernant ce GP de Baku :

– Le Grand Prix de Baku a été le dernier Grand Prix d’Europe, disputé en 2016. Il est devenu le Grand Prix d’Azerbaïdjan l’année suivante. 
– C’est donc la sixième fois seulement que Baku accueille la Formule 1
Aucun pilote n’a remporté plus d’une fois ce GP (les vainqueurs étant Rosberg, Ricciardo, Hamilton, Bottas et Perez)
– Malgré le fait qu’il soit un GP urbain, le tracé de Baku est le troisième plus long du calendrier après Spa et Djeddah
Valtteri Bottas en 2016, a atteint les 378km/h sur la grande ligne droite du circuit

GRAND PRIX De baku 2022 : les essais libres

La première séance d’essais libres a été marqué par de nombreuses sorties de pistes dans les échappatoires, forçant les pilotes à faire des 180° ou des marches arrières. On pourra noter un gros échappement de liquide plus que suspect du côté de Mick Schumacher, qui a bien sûr mis un terme à sa séance. Latifi de son côté a également vu sa voiture mourir dans ses mains. Ajoutez à cela quelques problèmes de DRS (chez RedBull), mais également de marsouinage chez Ferrari et Mercedes et vous avez droit à une séance bien remplie. Côté chronos : Perez prend le meilleur temps devant Leclerc, Verstappen, Sainz et Alonso.

En FP2, Albon devra rapidement arrêter suite à une faute d’inattention. De nombreux pilotes ont flirté avec les murs et les sorties de piste ont été légion. Au niveau des chronos, c’est Leclerc qui prend cette fois-ci le meilleur temps, devant Perez, Verstappen, Alonso et Sainz (encore eux).

En FP3, le trafic a joué un rôle majeur et a forcé de nombreux pilotes a stopper plus tôt que prévu leurs tours rapides. Bien évidemment, les sorties de routes ont continué (Leclerc, Bottas..), mais aucun incident à signaler ! Côté temps, Perez reprend le meilleur chrono, devant Leclerc, Verstappen, Sainz et Norris.

GRAND PRIX de baku 2022 : les qualifications

En Q1, Lance Stroll nous a de nouveau montré qu’il ne méritait pas sa place sur la grille. Après avoir tiré tout droit dans un mur à 4 minutes de la fin de séance (sans dégâts), il remet le couvert 2 minutes plus tard, détruisant cette fois une roue et son aileron, ce qui force un drapeau rouge. Une fois les voitures libérées au milieu d’un important trafic pour tenter un dernier tour chronométré, les éliminés sont Magnussen, Albon, Latifi, Stroll et Schumacher.

En Q2, c’est au tour de l’autre Aston Martin, celle de Vettel, de finir dans un mur, là encore sans dégâts. Ce sera d’ailleurs le seul réel incident de cette deuxième partie de qualification, qui verra Norris, Ricciardo, Ocon, Zhou et Bottas être éliminés.

La Q3 sera un affrontement de titans entre les RedBull et Ferrari, se prenant tours à tours les meilleurs chronos. Au terme d’une séance qui n’aura vu aucun incident / accident, c’est Charles Leclerc qui remporte une nouvelle fois la pôle ! Sergio Perez, Max Verstappen, Carlos Sainz et Geroge Russell complètent le Top 5. Pierre Gasly, en feu depuis le début du week-end s’empare d’une superbe 6e place, juste devant Hamilton, Tsunoda, Vettel et Alonso !

Grille de départ Grand Prix Baku 2022

GRAND PRIX DE baku 2022 : la course

Dimanche 12 juin 2022 à 13h : après avoir fait une superbe balade à la tête d’or et être allé voter, c’est l’heure du GP d’Azerbaïdjan, qui me hype énormément !

Dès le premier virage, Perez prend l’ascendant sur Leclerc pour s’emparer de la tête de la course. Étonnamment, aucun accrochage et quelques rares dépassements, très bien exécutés.

La course va connaître son premier tournant majeur au Tour 9 avec l’abandon… de Carlos Sainz. Après l’Australie (sa faute) et Imola (la faute de Ricciardo), le pilote espagnol voit l’hydraulique de sa voiture lui claquer entre les mains, synonyme d’abandon. Cela amène une Virtual Safety Car et de nombreux pilotes font le pari de passer en pneus durs dès le Tour 10.

Nous aurons ensuite à une petite sortie de route « bête » de Vettel qui avait pris le meilleur sur Ocon, pendant qu’en tête de course, Perez laisse passer Verstappen, qui était quand même plus rapide que lui. 

Au Tour 20, nouvelle tragédie avec le moteur de Leclerc qui explose tout simplement. Après le problème mécanique en Espagne et le fiasco de Monaco, le pilote de la principauté enchaine un troisième Grand Prix manqué. 

Vettel de son côté, qui s’était bien repris avec sa sortie de route plus tôt, continue sa remontée du classement, tout comme Hamilton qui, malgré le marsouinage,  réalise une belle course.

Au Tour 39,  la Formule 1 va nous montrer ce qu’elle peut avoir de plus drôle. Yuki Tsunoda se retrouve avec un aileron arrière qui ne s’ouvre que d’un côté, empêchant un déploiement complet, mais surtout, lui faisant pendre au nez l’abandon, car il a un problème mécanique. Solution trouvée par les mécanos d’AlphaTauri ? Mettre du scotch pour fermer manuellement ce DRS ! Le pilote japonais qui faisait une très belle course et qui allait finir dans les points repart donc des stands avec beaucoup de retard et surtout, l’impossibilité d’utiliser son DRS jusqu’à la fin de la course.

Au Tour 44 et après plusieurs essais, Sir Lewis Hamilton arrive enfin à prendre le meilleur sur Pierre Gasly, s’offrant la 4e place. Plus rien ne bougera en parallèle, même si on pourra noter que le clown de Latifi écopera d’une pénalité, car il n’a pas laissé les voitures passer.

RedBull s’offre un nouveau doublé grâce au succès de Verstappen, devant Perez. George Russell, auteur d’une course parfaite, monte une nouvelle fois sur le podium, devant Hamilton et Gasly. Les vétérans (et champions du monde) Vettel et Alonso finissent 6 et 7, devant les McLaren et Ocon.

À noter en parallèle que sur les 5 abandons de la journée (Leclerc, Sainz, Magnussen, Zhou et Stroll), les 4 premiers pilotes sont équipes de moteurs Ferrari…

GRAND PRIX De baku 2022 : mes tops et flops

LE Top :

RedBull. Encore un carton plein de l’écurie autrichienne ! S’il fallait certes profiter du malheur Ferrari, Verstappen et Perez ont été impériaux de bout en bout.

Les petits tops :
  • Pierre Gasly : enfin un week-end référence pour le français ! Après des essais libres convaincants et une séance de qualification plus que gérée, il finit la course à une très belle 5e place.
  • George Russell : Monsieur Régularité ! Nouveau podium pour le pilote anglais, qui continue de jouer les premiers rôles, malgré une voiture plus que limite.
  • Lewis Hamilton : le britannique aura connu un GP plus que délicat, avec des douleurs au dos atroces à cause du marsouinage. Il a cependant maîtrisé sa course pour obtenir une belle 4e place.
  • Sebastian Vettel : malgré sa voiture très moyenne (pour ne pas dire bancale), le champion du monde, bien aidé par les abandons Ferrari, termine à la 6e place.
LE Flop :

McLaren. On reprend les mauvaises habitudes, avec les deux pilotes hors du Top 10. De très nombreux problèmes mécaniques au cours du week-end, des mécanos à l’ouest sur un des arrêts de Norris, on est encore très très loin des attentes de début de saison.

Les petits flops :
  • Haas : il a été compliqué pour moi de mettre d’autres vrais flops, mais côté Alfa Romeo, ce n’est pas la joie : un pilote qui abandonne (Zhou) et le deuxième (Bottas) qui connait un vrai trou d’air depuis quelques GP.
  • Lance Stroll & Nicholas Latifi : une fois de plus, les deux canadiens ont prouvé qu’ils étaient les pires pilotes du plateau.

classements après le gp de baku 2022

Après ce huitième Grand Prix de la saison, les tendances du début de saison sont complètement effacées !

Chez les pilotes, Verstappen continue de creuser son avance au classement. Perez profite du fiasco Ferrari pour s’emparer de la deuxième place du classement ! Russell saisi l’opportunité pour s’éloigner de Sainz et grapille même du terrain sur Leclerc. En bas du Top 10, Gasly prend la place de Magnussen !

Côté constructeurs, Redbull compte à présent 80 points d’avance sur Ferrari, ce qui commence à être important. Mercedes conforte sa troisième place et Alpine profite de sa forme du moment pour prendre la 5e place du classement. À la 8e place, Aston Martin égale Haas grâce à la performance de Vettel !

Guide complet de la Saison 2022 de Formule 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.