Swtch

Formule 1 : Grand Prix de Monaco 2022

Grand Prix de Formule 1 à Monaco 2022

Daghe Munegu ! Après s’être arrêtée en Espagne (à Barcelone), la Formule 1 continue sa parenthèse européenne en Principauté de Monaco. Un des circuits historiques du calendrier de F1 qui réserve très souvent son lot de surprises. Place au Grand Prix de Monaco 2022 !

GRAND PRIX de monaco 2022 : le tracé et les infos en vrac

Nous voilà déjà de retour en ville. Après Melbourne, Djeddah et bien sûr Miami, la Formule 1 fait son retour en milieu urbain, et pas n’importe où.

Le tracé mesure un total de 3.337 kilomètres, ce qui en fait bien évidemment le tracé le plus court du calendrier. Sur le rocher, les pilotes devront boucler un total de 78 tours. On y retrouve un total de 19 virages et seulement 1 zone de DRS, que l’on retrouve bien sûr à la ligne droite de départ / arrivée.

Il est très compliqué d’isoler quelques points chauds sur ce circuit, le tracé entier en étant un. Au premier tour, le Virage 1 est un véritable coupe-gorge. L’épingle du Virage 6 est également à surveiller de près, avant la longue ligne droite qui débouche sur les Virages 10 et 11, ô combien dangereux. Ajoutez à cela l’intégralité du Secteur 3, où chaque virage manqué peut être synonyme d’abandon, et vous obtenez l’un des Grand Prix les plus punitifs de la saison.

Personnellement, c’est un Grand Prix que j’ai de plus en plus de mal à apprécier. En effet, ce GP se joue généralement, et en grande partie, le samedi lors de la séance de qualification. S’il y a certes quelques zones de dépassements possibles, le classement est souvent chamboulé suite à des erreurs de pilotages. Cependant, avec les nouvelles monoplaces et les possibles interventions de Safety Car, il y a des chances que l’étape monégasque soit plus mouvementée que d’habitude !

Circuit de Monaco 2022

En parallèle et comme d’habitude, voici quelques informations, en vrac, concernant ce GP de Monaco :

– Le Grand Prix de Monaco est disputé quasiment sans exception depuis 1955. En 2020, l’édition a cependant dû être annulée à cause du Covid. C’est l’un des Grand Prix les plus iconiques de l’année, que ce soit pour son histoire, mais également pour son côté people qui réunit nombre de personnalités tout au long du week-end.
– C’est le regretté Ayrton Senna qui possède le plus de victoires sur ce circuit, avec 6 succès, juste devant Graham Hill et Michael Schumacher (5 victoires chacun)
– L’écurie qui s’est le plus imposée à Monaco est McLaren, avec 15 victoires
Charles Leclerc, second du championnat et local de l’étape, n’a jamais terminé ce Grand Prix. Que ce soit en 2017 sur sa Formule 2, mais aussi en 2018, 2019 et 2021 en Formule 1, le monégasque n’a jamais vu le drapeau à damier.

GRAND PRIX De monaco 2022 : les essais libres

La première séance d’essais libres a été plus que calme. Cependant, certains pilotes comme Leclerc et Verstappen ont tiré tout droit au Virage 1 et on a souvent vu le Virage 10 coupé, tout comme le Virage 15. Mick Schumacher a connu un problème mécanique, le faisant s’arrêter à l’entrée de la voix des stands, bloquant cette dernière et forçant un drapeau rouge.

Côté temps, c’est Charles Leclerc qui réalise le meilleur chrono, devant Perez, Sainz, Verstappen et Norris. Quelques inquiétudes chez Mercedes (8e et 10e), surtout sur la voiture d’Hamilton qui connait à nouveau du marsouinage. Les Alpine sont également passés à côté de leur séance.

Résultats de la FP1 : GP Monaco 2022
Résultats FP2 : Grand Prix de Monaco 2022

En FP2, Ricciardo, qui connait un début de saison très délicat, a encastré sa McLaren dans un mur, provoquant un drapeau rouge. Pas de casse côté pilote, c’est le seul bon point. En parallèle, certains ont à nouveau tiré tour droit dans le Virage 1 et Vettel s’est fait une grosse frayeur, arrivant à redresser sa voiture in-extremis. 

Niveau chronos, Leclerc s’impose à nouveau devant son co-équipier, les deux Redbull et Norris. George Russell et Alonso ont montré du mieux, mais leurs co-équipiers (Hamilton & Ocon) ont encore du mal (12e et 18e temps). Pierre Gasly confirme sa FP1, ce qui est de bon augure après les récentes contre-performances.

En FP3, on ne change pas grand-chose : des pilotes tirent encore et toujours tout droit au Virage 1. Même chose dans le Secteur 3, où plusieurs mono-places coupent plusieurs virages, annulant leurs temps à chaque fois. Lance Stroll va également fait un petit câlin au mur.

Au niveau des temps, c’est Perez qui prendra le meilleur devant Leclerc, Sainz, Verstappen et à nouveau, Gasly. Les Mercedes continuent d’être dans le flou. Ricciardo, Ocon, Stroll, Zhou et Latifi effectuent les 5 plus mauvais temps.

Résultats des Essais Libres 3 : Grand Prix Monaco 2022

GRAND PRIX de monaco 2022 : les qualifications

La Q1 se déroulera de façon normale (les Ferrari, RedBull et Russell devant) jusqu’au drapeau rouge provoqué par Yuki Tsunoda, à 2 minutes 25 du terme. Une fois les quelques débris nettoyés et la voiture du japonais retapée, la quasi-totalité des pilotes créent un bouchon dans la voie des stands. Problème de taille cependant : vu que chacun veut laisser de l’avance au pilote devant lui pour avoir de bonnes conditions pour effectuer le tour rapide, certains pilotes n’ont pas le temps de passer la ligne avant que le chrono n’arrive à 00:00. C’est notamment le cas de Pierre Gasly, sabordé par sa propre équipe qui doit finalement se contenter de la 17e place, alors que Tsunoda, fautif du drapeau rouge a été remis en piste plus tôt et a pu passer en Q2. Les autres malheureux sont Albon (16e), Stroll (18e), Latifi (19e) et Zhou (20e).

La Q2 sera quant à elle plus calme, les favoris se disputant les meilleurs chronos en tête. Les éliminés de la session sont Tsunoda, Bottas, Magnussen, Ricciardo et Schumacher.

En Q3, les Ferrari et Redbull enchainent des tours de grande classe, chamboulant en permanence le Top 4. Mais alors qu’il reste moins de 45 secondes, Perez s’envoie dans le mur au Virage 8, avant que Sainz ne le percute légèrement. C’est bien évidemment synonyme de drapeau rouge et surtout, de fin de session. Vertstappen qui réalisait un gros début de tour et bien sûr le grand perdant.

Leclerc obtient donc une nouvelle pôle, devant Sainz, Perez et Verstappen. Norris obtient une belle 5e place, alors que Russell, Alonso, Hamilton, Vettel et Ocon complètent le Top 10.

Grille de départ Grand Prix Monaco 2022

GRAND PRIX DE monaco 2022 : la course

Dimanche 29 mai 2022 à 15h : le Grand Prix de Monaco débute.. ou pas. En effet, vu que la pluie commence à tomber, la direction de course a décidé de reporter le départ, un peu étonnamment. Si vers 15h15-20, les trombes d’eau ont envahi la piste, le départ aurait pu être donné. Il faudra finalement attendre un peu plus de 16h pour avoir droit à un départ (lancé) et voir le fameux chrono des 2h se lancer. Pour information / rappel, quand le départ du GP est donné, les pilotes ont 2 heures pour le terminer, que tous les tours soient complétés ou non.

Autant vous dire qu’à Monaco, avec des pneus pluie où il n’y a qu’une petite bande de piste « praticable », le début de GP serait très calme. Certains pilotes de fond de grille tentent le pari des pneus intermédiaires dès le Tour 3, n’ayant rien à perdre. C’est notamment le cas de Pierre Gasly, qui va entreprendre une très belle remontée, avec notamment, un superbe dépassement sur Ricciardo. Il va ensuite buter sur Magnussen, alors qu’il est plus rapide que lui.

Au Tour 17, c’est Perez qui fait le premier gros pari concernant les pilotes de tête. Il décide en effet de passer sur des pneus intermédiaires, deux tours avant Charles Leclerc qui ressort donc derrière le pilote mexicain, avec 5 secondes de retard, provoquant une première incompréhension par rapport aux ingénieurs Ferrari.

Au Tour 21, nouveau pari pour Carlos Sainz qui part directement sur des pneus durs, sans passer par les intermédiaires. Mais alors que Sainz quitte à peine ses stands, Leclerc est à nouveau appelé par son équipe, 2 tours après son premier arrêt, pour également mettre des pneus durs. Dans la foulée, Sergio Perez et Max Verstappen prennent la même décision leur permettant de ressortir premier (Perez) et troisième (Verstappen).

Enorme frayeur au Tour 27, alors que Mick Schumacher commet une faute dans le Secteur 3, envoyant sa voiture dans le mur et la coupant littéralement en deux. Le pilote sort de suite de sa voiture tout seul, au grand soulagement de tout le monde. Cela provoquera néanmoins un nouveau drapeau, le mur percuté n’étant plus aux normes de sécurité. Pendant ce drapeau rouge, RedBull a pris le pari de chausser des pneus mediums sur les deux voitures.

Il faudra attendre plus de 20 minutes et le Tour 33 pour voir un nouveau départ, à nouveau lancé. On sait à ce moment-là que le GP n’ira pas au bout de ses tours et que ce sont les fameuses 2 heures qui feront office de drapeau à damier. Devant rien ne change, mais un peu plus loin Hamilton butte sur un Alonso pendant de très nombreux tours. Il est plus rapide, le DRS a enfin été autorisé, mais il n’y a pas de place pour dépasser le pilote espagnol qui a perdu plus de 20 secondes en quelques tours. Je ne vous cache pas que j’avais bien le poing serré devant ma télé, d’autant plus que, visiblement, Alonso ralentissait volontairement pour permettre à Ocon (qui a pris une pénalité entre temps) de remonter.

La fin de course sera sous tension et c’est peu dire ! En effet, Perez, Sainz, Verstappen et Leclerc se tiennent chacun en moins d’une seconde et alors qu’il reste 10 minutes de course, on se demande si tous les pneus vont tenir ou si un des pilotes pourra se servir du DRS pour gagner une place. Le fait que Verstappen et Leclerc soient 3e et 4e, laisse également la possibilité qu’un des deux prennent un peu trop de risque lors d’un dépassement. Ajoutez à cela les nombreux retardataires que le groupe de tête doit dépasser et vous obtenez un cocktail détonnant.

Chacun tiendra finalement sa position, mais on aurait aimé voir ce GP aller au bout de ses tours ! Perez remporte son premier Grand Prix de la saison ! Derrière le quatuor, Russell s’est accroché in extremis à sa 5e place, qu’il aurait sans doute perdu au profit de Norris s’il y avait eu un ou deux tours de plus. Alonso, Hamilton, Bottas et Vettel complète le Top 10 de ce Grand Prix de Monaco 2022, ô combien spécial.

GRAND PRIX De monaco 2022 : mes tops et flops

Après chaque course, je vous présenterai une petite série de Tops & Flops. Entre objectivité et subjectivité, l’idée est de vous présenter un gros Top et un gros Flop du weekend, mais également des tops et flops un peu plus minimes. Cela prendra en compte les attentes générales, mais également les performances de la course, par rapport aux qualifications, entre autres.

LE Top :

Sergio Perez. Quelle course du pilote mexicain, qui ne partait que 3e. Son pari de passer sur les intermédiaires en premier s’est révélé plus que gagnant et il faut saluer son équipe. Certes, il a profité des erreurs de Ferrari, mais ça fait partie du jeu !

Les petits tops :
  • Pierre Gasly : après des essais libres plus que bons, le pilote français a été pénalisé par les choix de son équipe en qualifs, le faisant partir 17e. Il finit cependant à la 11e place grâce à une belle remontée et de superbes dépassements. Il aurait sans doute fini dans les points dans le second drapeau rouge.
  • George Russell : septième GP de la saison, pour autant de Top 5. Le pilote Mercedes est le seul à avoir terminé tous ces Grand Prix aussi haut et continue de faire preuve d’une régularité sans faille.
LE Flop :

Les ingénieurs de Charles Leclerc. Quelle catastrophe, de bout en bout. Alors que la victoire ne pouvait visiblement pas lui échapper, on le fait d’abord rentrer trop tard pour mettre les pneus intermédiaires, avant de le rappeler au stand deux tours plus tard. Alors qu’il arrive dans la pitlane, on entend son ingénieur lui dire de rester en piste, beaucoup trop tard. Un fiasco.

Les petits flops :
  • Daniel Ricciardo : le cauchemar continue pour le pilote McLaren. 13e place pour ce dernier, alors que la rupture semble actée avec son écurie.
  • Yuki Tsunoda : après avoir indirectement ruiné la qualification de Gasly, le pilote japonais termine dernier de ce GP (si on exclut les abandons) et a tiré tout droit au premier virage beaucoup trop souvent.

classements après le gp de monaco 2022

Après ce septième Grand Prix de la saison, les choses continuent d’évoluer au classement !

Classement pilotes après le Grand Prix de Monaco 2022
Classement constructeurs après le Grand Prix de Monaco 2022

Chez les pilotes, Verstappen garde la tête et creuse un tout petit peu son avance sur Leclerc. Perez est bien sûr le grand gagnant du jour, car il revient à seulement 6 points du monégasque. Sainz profite de la deuxième place pour revenir à un minuscule point de Russell. Le reste du Top 10 reste inchangé en termes de positions.

Côté constructeurs, RedBull passe de 26 à 36 points d’avance sur Ferrari. Mercedes augmente aussi son avance sur McLaren. Alpine de son côté, se rapproche de la 5e place qui devrait être sienne à Baku.

Guide complet de la Saison 2022 de Formule 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.