Swtch

Formule 1 : Grand Prix de Barcelone (Espagne) 2022

Barcelone GP 2022 : tout savoir sur le week-end de course
Après s’être arrêtée à Miami pour un Grand Prix inaugural, la Formule 1 fait son retour en Europe sur un circuit iconique du championnat. C’est en effet l’heure de se rendre sur le circuit de Barcelone-Catalogne pour l’échéance espagnol du calendrier ! Place au Grand Prix de Barcelone 2022.

GRAND PRIX de barcelone 2022 : le tracé et les infos en vrac

Après les circuits urbains et non-permanents comme Melbourne, Djeddah et bien sûr Miami, on retourne donc sur un circuit beaucoup plus classique.

Le tracé mesure un total de 4.675 kilomètres et les pilotes devront donc boucler un total de 66 tours. On retrouve un total de 16 virages et seulement 2 zones de DRS, qu’on retrouve bien évidemment sur les longues lignes droites du circuit.

Le Virage 1 est un premier point chaud. Si sur le papier, il peut paraître light, c’est autre chose en course. Au premier tour déjà, les voitures seront comme dans un entonnoir et pour le reste de la course, elles arriveront dans ce virage à plus de 320 km/h, au bout d’une ligne droite d’1,3 kilomètre. La ligne droite après le Virage 9 risque aussi d’être game-changer pour les dépassements. Il faudra aussi et surtout, garder un œil attentif sur le Secteur 3 en général. Les virages sont nombreux, serrés et très punitifs, via les vibreurs entre autres. 

Comme à chaque course, le petit avis personnel pour finir cette succincte présentation ! C’est un tracé que j’aime beaucoup, sans doute par nostalgie et habitude plus qu’autre chose. Le spectacle peut néanmoins être au rendez-vous et avec les nouvelles mono-places, on risque d’avoir droit à de belles passes d’armes sur les lignes droites grâce au DRS.

Tracé du circuit de Barcelone 2022

En parallèle et comme d’habitude, voici quelques informations, en vrac, concernant ce GP de Barcelone :

– Le Grand Prix d’Espagne est disputé sur ce tracé depuis 1991
– C’est sur ce circuit, en 2016, que Max Verstappen a remporté son premier GP, faisant de lui le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix de l’histoire. Il a été bien aidé par l’accrochage au Tour 1 entre les deux Mercedes d’Hamilton et Rosberg.
– Sir Lewis Hamilton possède le plus beau palmarès sur ce tracé, avec 5 victoires
– Lors de la séance d’essais libres 1 le vendredi, Nyck de Vries prendra le volant d’une Williams et Juri Vips celui d’une RedBull dans le cadre des « sessions de pilotage des jeunes pilotes ». En parallèle, Robert Kubica prendra la place de Zhou pour cette FP1
– De nombreux changements ont été apportés sur plusieurs voitures. L’occasion de voir, peut-être, du changement en piste

GRAND PRIX De barcelone 2022 : les essais libres

On a rarement fait aussi CLASSIQUE que cette première séance d’essais libres. A part quelques petits bouchons occasionnés par des pilotes lents, force est de constater qu’il n’y a eu (et tant mieux) aucun incident, ne serait-ce qu’une sortie de pistes. Les petits nouveaux De Vries et Vips ont donc pu conduire une F1 dans un week-end de course et ont logiquement fait des temps assez hauts (18e et 20e). Latifi a quand même réussi l’exploit de finir derrière un pilote inexpérimenté, soulignons ! En haut du classement, les Ferrari dominent encore. On retrouve également dans le Top 10 Verstappen, Russell, Alonso, Hamilton, Norris, Gasly, Ricciardo et Tsunoda.

La deuxième séance d’essais libres a été un peu plus mouvementée. En effet, Norris et Bottas vont rapidement abandonner suite à des problèmes mécaniques. Côté Gasly, ça ne va pas mieux du tout et la voiture continue de rencontrer pas mal de galères. Côté performance, les Mercedes se montrent enfin au rendez-vous (même s’il faut relativiser) avec le 2e temps pour Russell et le 3e pour Hamilton. Leclerc réalise encore le meilleur chrono et Sainz complète le Top 4. On pourra noter le 6e temps pour Alonso, le 8e pour Vettel ou encore le 10e pour Mick Schumacher.

Dans l’ultime séance d’essais libres, la voiture de Schumacher prendra partiellement feu, synonyme de fin de séance. Nouveaux problèmes pour Gasly, qui ne peut réaliser de chrono. A l’avant-poste, Leclerc réalise le triplé en s’emparant encore du meilleur temps, devant Verstappen, Russell, Hamilton, et Sainz. Les Williams sont encore en fond de grille et les Alpine ont rencontré quelques petits soucis de leurs côtés.

GRAND PRIX de barcelone 2022 : les qualifications

Malgré beaucoup de pépins lors des trois séances d’essais libres, toutes les voitures ont participé à la qualification du samedi après-midi !

Une Q1 très calme, qui verra les Williams finir en fond de grille. Côté Aston Martin et malgré de nombreux changements, force est de constater que ça ne va pas spécialement mieux (16e et 18e place). Alonso quant à lui, a eu quelques difficultés avec sa voiture et a été pénalisé par des bouchons, synonymes de 17e place.

En Q2, les AlphaTauri ne sont malheureusement pas arrivées à remonter la pente. Tsunoda 13e et Gasly 14e ont une fois de plus dû faire face aux limites actuelles de leurs voitures. Zhou qui n’avait fait que deux séances d’essais libres réalise le 15e temps, alors que Norris (11e) et Ocon (12) échouent aux portes de la Q3.

Lors de la Q3, Leclerc se fera une petite frayeur avec un tête-à-queue, sans contact néanmoins. Pour le reste, les meilleurs pilotes encore en lice enchaineront les meilleurs tours jusqu’à ce fameux Charles Leclerc qui s’empare finalement de la pôle, devant Verstappen qui a connu un problème dans son dernier tour rapide. Sainz complète le « podium », devant des Mercedes qui semblent plus au niveau et un Checo Perez intercalé à la 5e place. Bottas, encore là (7e), devant Magnussen (8e), Ricciardo (9e) et Mick Schumacher (10e), qui s’est qualifié pour la première Q3 de sa jeune carrière !

GRAND PRIX DE barcelone 2022 : la course

Dimanche 22 mai 2022 à 15h : c’est sous un soleil de plomb est un tracé brûlant que le GP de Barcelone s’apprête à débuter. Changement de taille : Alonso a changé de moteur, le faisant donc passer de la 17e place à la 20e. Une décision qui sur le papier, semble très bonne au vu du peu de places perdues.

Le départ sera délicat pour un des locaux de l’étape : Carlos Sainz. Ce dernier va en effet rapidement perdre deux précieux places. Dans le Tour 1, K-Mag et Hamilton vont s’accrocher, provoquant une sortie de route pour le premier et une crevaison pour le second, sans aucun abandon néanmoins. Au Tour 7, Carlos Sainz, encore lui, partira en tête-à-queue dans les graviers, comme un grand, dans le Virage 4, lui faisant perdre nombreuses places et beaucoup de temps. Au Tour 9, Max Verstappen sortira exactement de la même façon que Sainz, au même virage, perdant néanmoins moins de temps.

La course sera ensuite assez calme, pour ne pas dire plate au possible. On pourra noter quelques dépassements, comme celui de Verstappen sur son co-équipier Perez au Tour 11, qui l’a plus laissé passer qu’autre chose. Au Tour 24, Verstappen et Russell nous offre une superbe passe d’armes dans les premiers virages, dont l’anglais sort vainqueur. Il est à noter que le pilote RedBull a connu d’énormes problèmes de DRS durant une bonne partie de la course.

Tour 27 et c’est le drame. Alors que Charles Leclerc, le leader du championnat du monde dominait la course de la tête et des épaules, le turbo de sa voiture a décidé de le trahir, l’obligeant à l’abandonner dans la foulée. Quelques tours plus tard, ce sera au tour de Zhou de connaître un problème similaire.

Entre temps et suite à un bal d’arrêts au stand de toutes parts, les deux RedBull ont pris la tête de la course, Perez laissant à nouveau Verstappen prend le lead.

Derrière, Russell s’accroche comme il faut à la 3e place, là où Lewis Hamilton, qui a voulu abandonner au Tour 2, occupe la 4e place après une remontée incroyable. Mais voila, tout ne peut pas se passer PARFAITEMENT pour Mercedes, ce serait trop bon voyons. Les ingénieurs ont en effet de grosses inquiétudes sur le carburant restant dans les deux mono-places et ordonnent donc aux deux pilotes de ralentir, pour économiser ce dernier et avoir au moins le litre nécessaire en fin d’exercice pour ne pas être disqualifié. Si Russell a assez d’avance et peut le faire sans conséquence, Sir Lewis Hamilton verra Sainz repasser devant lui dans les ultimes tours.

Devant, les deux RedBull, imperturbables depuis l’abandon de Leclerc, réalisent un nouveau doublé. Bottas termine une fois de plus dans les points, où l’on retrouve également les deux Alpine (7e et 9e), ainsi que Norris (qui était souffrant durant toute la course) et Tsunoda.

GRAND PRIX De barcelone 2022 : mes tops et flops

Après chaque course, je vous présenterai une petite série de Tops & Flops. Entre objectivité et subjectivité, l’idée est de vous présenter un gros Top et un gros Flop du weekend, mais également des tops et flops un peu plus minimes. Cela prendra en compte les attentes générales, mais également les performances de la course, par rapport aux qualifications, entre autres.

LE Top :

RedBull. La voiture (en cours en tous cas) semble beaucoup plus fiable qu’en début de saison, comme le prouve ce nouveau doublé. Certes, c’est grâce à l’abandon de Leclerc, mais les deux pilotes ont tenu leur rang, Perez aidant bien Verstappen en le laissant passer.

Les petits tops :
  • Mercedes : comme à Miami, l’écurie allemande a réussi un (très) bon week-end. Russell monte sur la troisième marche du podium et Lewis Hamilton termine à une belle 5e place, surtout vu son début de course. Il aurait même pu (dû) finir 4e.
  • Alpine : l’écurie française place ses deux pilotes dans le Top 10. Ocon a été très solide dans sa conduite et Alonso, parti dernier, termine sur une très belle 9e place.
LE Flop :

Ferrari. Certains me trouveront sans doute très dur, mais objectivement, l’écurie italienne est le plus gros flop de ce week-end, pour différentes raisons. Côté Leclerc, le pilote n’y peut malheureusement rien, le problème était purement mécanique. Côté Sainz, c’est le pilote qui est fautif. Départ manqué et sorti de piste, Sainz a bien de la chance de finir 4e.

Les petits flops :
  • Daniel Ricciardo : le pilote australien n’y arrive décidemment pas. Alors que son co-équipier termine à nouveau dans les points, Ricciardo doit se contenter d’une modeste 12e place.
  • Pierre Gasly : week-end très compliqué pour le français, que ce soit en essais libres, en qualif ou en cours. Le français finit à la 13e place.

classements après le gp de barcelone 2022

Après ce sixième Grand Prix de la saison, les choses bougent pas mal côté classement :

Classement des pilotes après le Grand Prix de Barcelone 2022
Classement des constructeurs après le Grand Prix de Barcelone 2022

Changement de taille en tête du classement, avec Verstappen qui prend le lead pour la première fois de la saison ! Derrière, les positions ne changent pas du tout, mais les écarts évoluent (Perez prend un peu d’avance sur Russell, qui en prend sur Sainz).

Côté constructeurs, RedBull continue sa remontée fantastique et s’empare de la tête. Mercedes passe de 49 à 70 points d’avance sur McLaren et Alpine consolide son avance sur AlphaTauri.

Guide complet de la Saison 2022 de Formule 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.