Swtch

Formule 1 : Grand Prix de Silverstone (Royaume-Uni) 2022

Grand Prix de Silverstone 2022 : résumé complet du week-end

Après avoir fait escale au Canada, la Formule 1 est de retour en Europe pour débuter cette campagne estivale. On reste dans les courses mythiques et les tracés historiques de ce sport mécanique, avec ce Grand Prix de Silverstone 2022.

GRAND PRIX de silverstone 2022 : le tracé et les infos en vrac

Le tracé mesure un total de 5.891 kilomètres. À Silverstone, les pilotes vont devoir boucler 52 tours. On y retrouve un total de 18 virages et 2 zones de DRS qui vont avoir une sacrée importance, surtout pour la seconde.

Le circuit possède un dénivelé quasi-nul et pour combler ces (presque) 6 kilomètres, nous avons droit à pratiquement tout ce que la F1 peut nous proposer. Contrairement à Baku ou au Canada, le Virage 1 sera beaucoup moins punitif, les Virages 3 et 4 constituant le premier défi du tracé. Le Secteur 2 est sans trop de doute la partie la plus intéressante du circuit. Il commence par une ligne droite prise à pleine vitesse grâce au DRS, avant un enchaînement de deux virages, dont une épingle étirée. Les Virages 8 et 9 sont pris à haute vitesse, avant que les pilotes arrivent dans l’enchaînement très punitif des Virages 10, 11, 12 et 13. Pour compléter le casting, on aura également droit à une petite chicane, juste avant la ligne droite de départ.

À l’image du GP du Canada, Silverstone est un Grand Prix que j’apprécie pas mal, une fois de plus et en grande partie par nostalgie, puisque je connais ce tracé depuis tout petit. Mais en parallèle, le circuit est également un antre parfait pour du spectacle, étant très complet comme je vous le présentais un peu plus haut. Pas plus tard que l’année passée, Hamilton & Verstappen se sont illustrés et vu la pression présente dans le paddock cette année, on peut attendre des échanges musclés.

Tracé du circuit de Silverstone 2022

En parallèle et comme d’habitude, voici quelques informations, en vrac, concernant ce GP de Silverstone :

– Le Grand Prix de Silverstone a été disputé pour la première fois en 1950.
– C’est le premier GP disputé dans l’histoire du Championnat du Monde de Formule 1.
– C’est ici, en 1951 que Ferrari a remporté sa première course de championnat.
– Le tracé a été créé sur un ancien aérodrome militaire, ce qui explique qu’il soit si lisse et sans dénivelé. 
Sir Lewis Hamilton est le plus titré à Silverstone, avec 8 victoires.
– Les Britanniques brillent particulièrement à domicile, avec 29 victoires cumulées (contre 7 pour les Allemands qui sont seconds).

GRAND PRIX De silverstone 2022 : les essais libres

La première séance d’essais libres a été marquée … par la pluie ! En effet, il a plu des cordes sur l’Angleterre, au point où seuls 10 pilotes sont sortis des stands pour réaliser un temps (dont le clown Lance Stroll qui arrive à provoquer un drapeau rouge). Bottas réalisera le meilleur temps, juste devant Lewis Hamilton et Carlos Sainz, même s’il est compliqué de tirer quoi que ce soit de cette FP1.

En FP2, la piste est sèche et tous les pilotes peuvent donc se lancer avec des pneus secs. Norris, Russell, ou encore Verstappen nous offriront des sorties de piste sans gravité, alors qu’Hamilton et Sainz racleront quant à eux leur fond plat sur des vibreurs. Pour ce qui est des chronos, Sainz réalisera le meilleur temps, devant Hamilton, Norris, Verstappen et Leclerc.

En FP3, les pilotes ont continué de tester leurs limites, sans aucune casse heureusement. Si certains fonds plats ont continué de méchamment frotter, les beaux chronos se sont enchaînés. Le meilleur temps est signé Max Verstappen, devant Perez, Leclerc et les deux Mercedes.

GRAND PRIX de silverstone 2022 : les qualifications

Comme au Canada, la séance de qualification s’est déroulée sous une BELLE PLUIE ! Tous les pilotes sont rapidement allés en piste, pour chauffer les pneus et augmenter leurs chronos crescendo. Aucun incident n’a été à déplorer et les perdants sont Albon, Magnussen, Vettel, Schumacher et Stroll qui partiront de la 16e à la 20e place. Petit événement qui mérite d’être souligné : Latifi est passé en Q2 !

En Q2, les pilotes sont restés sur les pneus intermédiaires. La pluie tombant de plus belle au fur et à mesure que la séance avance, les pilotes ayant mis trop de temps à réaliser un bon chrono se retrouvent donc piégé. Verdict : Gasly, Bottas, Tsunoda, Ricciardo et Ocon se contentent des places 11 à 15. Oui, vous avez bien lu : LATIFI EST EN Q3 POUR LA PREMIÈRE FOIS DE SA CARRIÈRE !

En Q3, il faudra attendre l’ultime tour et la dernière minute pour voir les derniers chronos s’actualiser et le classement évoluer. Une Q3 qui nous offre un bien beau dénouement : la première pôle position de Carlos Sainz, en 150 Grand Prix. Il précède Verstappen, Leclerc et Perez. Les Mercedes qu’on attendait très haut doivent se contenter des 5e et 8e place, alors que Norris (6e), Alonso (7e), Zhou (9e) et donc Latifi complètent le Top 10.

Grille de départ Grand Prix de Silverstone 2022

GRAND PRIX de silverstone 2022 : la course

Dimanche 3 juillet à 16h : c’est sous un « beau temps » que le tour de formation de ce GP de Silverstone démarre. Après avoir fait chauffer leurs pneus, les pilotes s’alignent donc sur la grille de départ et s’élançant une fois les feux éteints. 

Il n’aura fallu que quelques secondes pour être pris d’effroi. Alors que l’on suit les pilotes de tête et le superbe dépassement de Verstappen sur Sainz dès le départ, on voit en arrière-plan, la voiture de Guanyu Zhou glisser sur le toit à des centaines de kilomètres / heure. Le drapeau rouge est instantanément agité, synonyme d’arrêt de course. Alors qu’on ne reçoit aucune image (logiquement) de Zhou, on voit via différentes caméras que la voiture d’Albon est HS, que celle de Russell est à l’arrêt complet et que celles d’Ocon et Tsunoda ont de très sérieux dégâts. Rapidement, on voit George Russell se ruer hors de sa voiture et taper un sprint, sans doute à l’endroit où Zhou a quitté la piste. Il aura fallu attendre de longues dizaines de minutes avant d’apprendre que le pilote chinois va bien, qu’il est conscient et qu’aucun dégât ne semble être à signaler. Ce qui est MIRACULEUX. Les images du départ font froid dans le dos, même en sachant que tout s’est bien terminé. Zhou s’est littéralement trouvé bloqué entre le mur de pneu et la barrière de sécurité, qui a sans doute sauvé la vie à des dizaines de personnes, tout comme le halo de l’Alfa Romeo. Albon de son côté, a été percuté de toutes parts et s’en sortira aussi sans grosse blessure, même s’il a été transporté à l’hôpital.

Après une heure de drapeau rouge, un nouveau départ va être donné, sans Zhou, Albon et George Russell qui avait quitté sa voiture. On ne sera jamais s’il aurait été capable de regagner la voix des stands, mais il faut saluer son geste humain, qui l’a poussé a directement s’enquérir de l’état de Zhou. Ocon et Tsunoda ont vu leurs voitures réparées grâce aux mécanos et le nouveau départ sera donné avec les positions… d’origine. Je vous épargne les détails techniques, mais les dépassements effectués juste avant le drapeau rouge ne sont pas pris en compte et Carlos Sainz aura donc une nouvelle chance de défendre sa place. Je passerai aussi sur la présence de manifestant sur le bord de la piste, en même temps que le drapeau rouge a été brandi, qui aurait pu se révéler dramatique.

Il est un peu plus de 16h et la course repart, avec un nouveau départ arrêté. Cette fois-ci, Sainz arrive à garder la tête de la course, avec autorité. Un petit accrochage entre Leclerc et Perez forcera le second à passer au stand et donc, repartir dernier. Au Tour 10, Sainz manque son virage et concède la tête à Verstappen... avant de la reprendre 2 tours plus tard, la voiture du hollandais rencontrant un gros problème. Verdict : la voiture perd de la puissance, mais peut continuer à rouler. On comprend néanmoins qu’un Top 5 pour Verstappen serait miraculeux. En parallèle et alors que les deux AlphaTauri sont dans les points, Tsunoda tente un dépassement inutile sur Gasly, envoyant les deux voitures en tête à queue et surtout, menant à l’abandon de Gasly quelques tours plus tard.

La course se calme un peu par la suite et il faudra attendre le 31e tour pour voir Sainz laisser passer Leclerc, ce dernier étant beaucoup plus rapide. Au Tour 39, nouveau fait de course de taille : Ocon s’arrête en pleine ligne droite, forçant une Safety Car. En tête, Leclerc (ou plutôt ses ingénieurs) fait le choix de ne pas s’arrêter alors que Sainz (2e), Hamilton (3e) et Perez (4e) se jettent dans la voix des stands pour changer de pneus à 12 tours de la fin.

Tour 43 : c’est reparti pour la dernière ligne droite. ET QUELLE DERNIERE PARTIE DE COURSE. Ce sera impossible à résumer en quelques lignes, mais la F1 nous a offert ce qu’elle avait de plus beau. Alors que Sainz va rapidement prendre la tête, Leclerc, Perez et Hamilton vont nous offrir de magnifiques batailles, dans les règles de l’art. Si j’ai eu les larmes aux yeux en début de GP suite à l’accident, c’est la chair de poule et les frissons qui prennent le pas en cette fin de course, tellement la tension est à son comble. Leclerc, seul sous pneus durs devra malheureusement s’avouer vaincu au bout de quelques tours, alors que Perez consolide sa deuxième place. Au Tour 48, Hamilton exécute un superbe dépassement sur Leclerc grâce au DRS, s’adjugeant pour de bon la 3e place.

En tête de course, Carlos Sainz passe la ligne d’arrivée en tête pour la première fois de sa carrière, après avoir signé sa première pôle la veille. Plus loin dans le Top 10, Mick Schumacher s’est battu comme un diable contre Verstappen, pour finir à la 8e place et obtenir, ENFIN, ses premiers points en Formule 1.

Je suis passé, comme beaucoup, par toutes les émotions lors de ce Grand Prix, qui est de très loin, le meilleur depuis le début de la saison.

GRAND PRIX De silverstone 2022 : mes tops et flops

LE Top :

Carlos Sainz. Rien ne semblait pouvoir empêcher l’espagnol de gagner son premier GP ce dimanche. Nouveau départ lui permettant de se refaire, problème sur la voiture de Verstappen, erreur de stratégie pour Leclerc et Safety Car pour couronner le tout et l’arranger.

Les petits tops :
  • Sergio Perez et Lewis Hamilton. En plus de nous avoir offert une superbe bataille à 3 avec Leclerc, Perez a effectué une superbe remontée, pour s’adjuger une deuxième place. À domicile et alors qu’il était plus qu’attendu, Hamilton a de son côté tout fait pour obtenir ce podium.
  • Mick Schumacher : enfin les premiers points pour le jeune pilote allemand ! Certes il y a eu 6 abandons, mais il ne faut pas minimiser la performance du pilote Haas.
  • George Russell : si on a vu passer beaucoup de conneries sur les réseaux sociaux quant à sa décision de quitter sa voiture pour aller voir comment Zhou se portait, je reste persuadé qu’il n’a pas réfléchi et a juste écouté son cœur. 
  • Le halo et toutes les avancées technologiques de ces dernières années : une fois de plus, des vies ont été sauvées ce dimanche, grâce au travail effectué.
  • Les agents de sécurité et l’équipe médicale : pas besoin de vous faire un dessin, ils ont été héroïques. 
LE Flop :

Les ingénieurs de Charles Leclerc : encore une fois, c’est Ferrari qui empêche son propre pilote de marquer des points. Après Monaco, ça commence à faire beaucoup.

Les petits flops :
  • Yuki Tsunoda : avec sa tentative de dépassement débile (n’ayons pas peur des mots), le pilote japonais coûte beaucoup de précieux points à son équipe.

classements après le Grand prix de silverstone 2022

Après ce dixième Grand Prix de la saison fort en émotions, ça bouge logiquement :

Classement général après le GP de Silverstone 2022
Classement constructeurs après le GP de Silverstone 2022

Chez les pilotes, Sainz signe la meilleure opération et prend la 4e place du classement à Russell, pour qui la série de « Top 5 » s’arrête. Verstappen perd un peu de terrain sur Perez, mais conserve bien sûr la tête. Hamilton continue de creuser l’écart sur Norris, alors qu’Alonso se rapproche d’Ocon !

Côté constructeurs, Ferrari reprend quelques points à RedBull et prend un peu d’avance sur Mercedes. Plus bas, Haas prend la 8e place et se rapproche même d’AlphaTauri !

Guide complet de la Saison 2022 de Formule 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.