Swtch

RAP Français : Mon Top 5 projets et Top 5 sons de l’hiver 2022

V de Vald, meilleur album du début 2022
L’hiver étant à présent terminé, il est l’heure de faire le point sur les projets de rap français sortis au cours du premier trimestre 2022 !

l'hiver 2022 du RAP français : top 5 des projets ( et artistes / sonS les plus écoutés)

Une fois n’est pas coutume, nous avons encore eu droit à un trimestre plus que riche en sorties. Albums attendus depuis longtemps, projets surprises ou encore cascade d’EP, les fans de Rap Français dont je fais partie ont été gâtés en ce début d’année 2022. Il est donc l’heure de faire le point, en vidéo dans un premier temps, où je vous présente mes mentions spéciales, mais surtout mon Top 5 de cet hiver !

Bon visionnage et bonne lecture à vous !

PS : je rappelle bien évidemment que les différents avis émis sont PUREMENT SUBJECTIFS !

L'hiver 2022 du RAP français : 5 sons à retenir

Maintenant que vous connaissez mes projets préférés, il est temps pour moi de vous présenter un peu plus en profondeur 5 sons. Je me suis seulement fixé une contraire : ne pas prendre plus d’un son par projet. Il est donc logique que ces 5 sons ne correspondent pas à mes 5 sons les plus écoutés sur cette période !

A l’image de mon classement de l’automne 2021, il m’a été assez compliqué de sélectionner 5 sons !

Le choix le plus compliqué a bien évidemment été de choisir LE son de l’album de Vald. Il y a donc eu de fortes hésitations entre Annunaki, Papoose, Regarde, Bien sûr ou encore Pandémie et Péon.

En parallèle, j’ai hésité à mettre en avant la version orchestral de Démons (Angèle feat Damso), mais le morceau n’est qu’à moitié rap et surtout, la version studio date de l’année passée. Des sons comme Apocalypse (Kaaris, Kalash Criminel & Freeze), Monono (Winnterzuko), Epilogue (Lujipeka & Luv Resval), Wallachia (Luv Resval) ou encore Lampadaire, Pt. 2 (Osirus Jack & Freeze) ont été les principaux challengers pour cette fameuse sélection de 5.

regarde toi (v) : vald

V : le quatrième album studio de Vald

Autant être sincère avec vous : je n’arrive toujours pas à identifier mon morceau préféré de V. Même en mettant de côté les morceaux inédits propres à chaque version de l’album et en se focalisant juste sur les morceaux disponible sur l’album de base, je continue de changer d’avis tous les jours. Cela dépend du mood, de la météo, de l’heure du jour ou de la nuit où j’écoute l’album (on dirait que je tombe dans l’abus, mais je vous assure que c’est le cas).

Pour ce papier, j’ai finalement arrêté mon choix sur Regarde toi, un morceau un peu à part selon moi sur l’album (même si d’autres peuvent prétendre à cette place). Au niveau des thèmes abordés, on a droit à des valeurs sûres côté Vald : un peu de flex & de fierté et de la romance (appelons ça comme ça) qu’on peut retrouver dans nombreux de ses morceaux, avec des angles d’attaque bien différents à chaque fois.

Côté sonorité, on a tout simplement droit aux Avengers. Un morceau composé par ZegP & Dany Sythé, arrangé par Tchami & Seezy et mixé par Sirius. Une instrumentale délibérément électro où tous les types de claviers sont au rendez-vous. Ajoutez à cela des snares et des drums qui sont plus ou moins présentes en fonction du moment du morceau et vous avez un produit musical, objectivement incroyable. Les trente dernières secondes de la chanson laissent d’ailleurs toute la lumière à cette prod.

Élément 115 (memoria) : jazzy bazz feat nekfeu

Memoria : album de Jazzy Bazz

Il a été très compliqué (encore une fois), de sortir un seul morceau du projet Memoria de Jazzy Bazz pour vous le présenter ici. Outre des sons solo de grande qualité comme Nouvelle 3.14 ou encore Destinée, l’album contient des feats  5 étoiles, comme Panorama avec Alpha Wann, Zone 19 avec EDGE ou encore .RAW Spleen avec Laylow. Mais s’il y en a un qui sort plus du lot, c’est bien Elément 115 avec Nekfeu.

Les deux membres de L’Entourage, amis de très longue date ne sont plus à l’heure coup d’essai et après Besoin de sens, Éternité et Stalker, il était plus que normal de retrouver Nekfeu sur le projet de son pote, d’autant plus qu’il se refait plus présent sur la scène Rap depuis quelques mois maintenant.

Comme souvent du côté de L’Entourage, place à du passe-passe. Les deux couplets sont en effet partagés par les deux rappeurs, tout comme l’outro. Seul le pont post-premier couplet est assuré par Nekfeu en solo, dans un morceau qui ne contient (bien sûr) pas de refrain. Sans trop de surprise, la technique est mise à l’honneur, agrémentée de références et de s/o, en gardant toujours le côté très sérieux et très introspectif en fil rouge.  

Côté instrumental, le chef d’œuvre est signé Pibe (qui a également composé les morceaux Cœur, conscience et D.ieu sur le même album) et qui travaille beaucoup avec EDGE, très proche de Jazzy. Une prod’ très bien découpée, qui tape fort pendant les refrains, qui se met un poil en retrait durant les ponts avec toujours, ce thème redondant qui vous immergera à 100% dans le morceau.

bitcoin (replica) : Hologram lo' & huntrill feat alpha wann

Bitcoin : chanson issue du projet Replica

Le premier son qui aura véritablement marqué mon année 2022. Sorti le 14 janvier et issue de l’EP Replica, Bitcoin est l’alchimie parfaite entre Hologram Lo’ (le beatmaker), Huntrill et Alpha Wann. Pour les non-connaisseurs, Lo’ était le DJ d’1995, groupe qui avait notamment fait explosé Nekfeu, Sneazzy et bien évidemment Alpha Wann. Un morceau qui fait donc office de retrouvailles.

Une instrumentale très old-school, qui vous martèle le crâne et qui vous rentre en tête, vient habiller un morceau très technique. Huntrill et Alpha, c’est avant tout une plume. Des références à foison, de la technicité, des rimes et/ou allitérations qui semblent évidentes sur le papier mais qu’on serait tous incapables de trouver.

J’ai à vrai dire « peu de choses » à dire sur ce morceau, si ce n’est qu’il me met de très bonne humour, qu’il est l’illustration du rap que j’aime et que déjà, je n’attends que le prochain projet d’Alpha Wann.

vengeance (étoile noire 2.0) : luv resval feat Koda lad

Vengeance, présent sur l'album Etoile Noire 2.0

Il y a un peu plus de 4 mois, Luv nous teasait un featuring avec Koba LaD. Si dans un premier temps, j’étais assez surpris de voir où cela pouvait nous mener, ce sentiment a rapidement fait place à de la curiosité, jusqu’à oublier que cette photo existait. 

Il aura donc fallu attendre le 25 mars et la sortie d’Etoile Noire 2.0 pour avoir droit à ce fameux morceau : Vengeance. Un son qui jouit à mes yeux, d’une composition plus que plaisante : un couplet partagé par les deux rappeurs pour commencer, suivi d’un pont / refrain de Koba. On enchainent par un couplet de Luv, un pont de ce dernier avant que Koba ne termine le son sur un refrain puis outro.

Un morceau qui aura pour but de vous ambiancer, de vous donner envie de bouger la tête comme pas possible, avec notamment, des backs très travaillés, des deux rappeurs.

Du côté de la prod’, nous n’avons pas droit à un, mais bien deux producteurs de génie : Boumidjal et HoloMobb. Deux beatmakers qui avaient déjà collaboré ensemble sur Goulag (Kaaris), Mendoza (Niska) ou encore Distant (Maes). Une instrumentale très rythmée, qui reprend les codes habituels des deux compositeurs : des drums, de gros 808 ou encore des airs d’instruments à cordes.

fauves (Couleur de ma peine) : zamdane feat jazzy bazz

Fauves, issue de l'album Couleur de ma peine de Zamdane

N’attendant pas du tout cet album de Zamdane, il a été une très bonne surprise sur moi. Si j’ai longtemps hésité sur le morceau à vous présenter, j’ai finalement arrêté mon choix sur un des feats de l’album : Fauves avec Jazzy Bazz. Une connexion entre deux rappeurs que je n’attendais pas du tout et que je ne concevais pas spécialement non plus.

Un son très sérieux, avec des sujets qui le sont tout autant. La perte de proches, la volonté de s’en sortir, mais pas forcément au détriment des autres et la quête de trouver une place dans cette vie. Un morceau sur lequel on fera donc tout sauf s’ambiancer, mais force est de constater qu’il est très bien écrit et que les deux couplets respectifs de Zamdane et Jazzy tapent fort.

Une nouvelle fois et comme tout morceau de rap français qui reste dans ma tête, il faut souligner la très bonne prod’ derrière. Issue de la collocation entre Pibe (compositeur d’Element 115 donc on a parlé plus haut), Clyde P, DANCE & Johnny Ola, cette instrumentale assez planante, pouvant parfois filtrer avec le cloud-rap, nous offre des snares et des basses plus qu’agréables !

Plus d'articles musique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.