Swtch

Téléphone : politique et déception

Bannière Téléphone
Le groupe Téléphone, illustration du Vinyle "Dure Limite", DR
En discutant avec des collègues, j’ai appris que tous les enfants ne font pas plouf-plouf pour désigner celui qui sera le chat dans la cour de récré. Dans le nord et la Bretagne, on dit plutôt “trou-trou”, en belgique on serait sur un “potte-potte”, en Suisse “Zig-zag-zoug”, (c’est mon préféré maintenant) et dans le sud-est de la France, on préfère “ploum-ploum”. Et en entendant ploum-ploum, ça m’a rappelé le titre d’une chanson de Téléphone sorti en 1980 sur l’album Au cœur de la nuit, que j’ai écouté au lycée. Du coup, j’ai un peu fait chauffer mes neurones, me suis remémoré les paroles et j’ai enfin compris la chanson d’une toute nouvelle manière : une critique de la politique française.

La moquerie dans ploum-ploum

Pour moi qui à l’époque de mes premières écoutes ne m’intéressais pas du tout à ces questions politiques, je ne risquais pas de comprendre, mais là j’ai enfin capté que c’est une critique des élites en France (et en particulier en politique, qui est visée dans le refrain). Du point de vue du groupe de rock, ce système des élites n’est qu’une vaste blague, qui ne récompense pas le talent ou les idées. D’ailleurs, Téléphone ironise carrément que ce soit un tirage au sort qui détermine qui, parmi les plus accros au pouvoir, sera récompensé.

Ploum-ploum, tu es président de la république.
Ploum-ploum, et toi le chef d'un grand parti politique.

Toi t'es trop défoncé, tu cours après ta came.
Toi tu l'es pas assez, tu cours après ton âme,
Mets-toi sur le côté, et regarde-les jouer.
Ploum-ploum.

L’addiction au pouvoir est présente dans toute la chanson. Il n’y a pas d’autre sujet. Clairement, c’est la seule manière de peut-être accéder aux plus hauts postes, le graal pour les élites. Le refrain renvoie toujours à cette idée, “le pouvoir c’est ta came”, et tous ceux qui ne sont pas prêts à devenir accro au pouvoir n’auraient pas d’autre choix que de quitter prématurément la course. 

Et au refrain d’enchaîner directement sur un autre ploum-ploum, presque en mordant sur le couplet.  Quand on se met sur le côté, le tirage au sort pour le successeur a déjà commencé.

Alors ok, cette chanson de Téléphone décrit une terrible et injuste course au pouvoir, mais… elle mène à quoi ? Pour quoi faire ? Le pire, c’est que même les gagnants ne remportent pas grand chose. Certes, pour un temps ils auront le pouvoir et les avantages qui en découlent, mais c’est si temporaire ! Les femmes sont citées deux fois pour symboliser cette position, cette réussite à laquelle ils aspirent tous. 

T'es en dehors du jeu, t'as plus besoin des femmes.

Toi ta sécurité, ton boulot, et ta femme.

C'est toi qu'on matte et c'est toi qu'on nique.

Sauf qu’être au pouvoir, bah c’est casse-gueule ! Personne ne vous laissera tranquille là-haut, parce que tout le monde vous regarde.

Téléphone répète alors que le vrai gagnant, c’est la hiérarchie, le système, parce que les élites tournent. Au fond, ce qu’il y a de mieux à faire, c’est de se mettre sur le côté et de regarder jouer les élites, comme s’ils étaient des sportifs que l’on supporte.

La frustration dans ex-robin des bois

Bien que Ploum-ploum ne cible pas uniquement la politique, cette idée selon laquelle les présidents se suivent et se ressemblent sera à nouveau abordée 2 ans plus tard, sur la chanson Ex-Robin des bois de l’album Dure Limite paru en 1982. Elle raconte l’histoire de Roger qui, tel Robin des bois, a passé 21 longues années à lutter contre le système pour qu’enfin, à force de compromis et d’efforts, le 10 mai 1981, le premier président de gauche François Mitterrand soit élu.

Roger et ses copains bossaient
Main dans la main
D'espoir après le turbin
Ils construisaient demain

C’était un bouleversement tellement incroyable que même encore maintenant, pour mes parents, le « 10 mai », c’est forcément celui de 1981. 

Électeurs de Mitterrand
Électeurs de François Mitterrand devant le QG du parti socialiste, AFP

Mais depuis le 10 mai
Roger a bien changé
Ses soirs, il les a passés devant sa télé
A écouter, à regarder
Les autres le citer, les autres gouverner
Et les mêmes gens parler au président
Roger a mis le temps, Roger plus militant
Maintenant Roger attend quoi :
Changement !

Mais pas de bol, même maintenant que Roger, parce que son roi a été élu, est au pouvoir, le changement continue de se faire attendre.
Comme quoi nos désillusions en politique ne datent pas d’hier.

Ex-Robin des bois
Ne cours plus dans les bois
Ex-Robin des bois
Travaille pour le, travaille pour le, travaille pour le ROI !
Pour le roi ! Pour le roi !

Défilé de Mitterand après sa victoire de 1981
Défilé de François Mitterrand après son élection, Michel Setboun/Sipa.

plus d'articles de musique

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.