Swtch

Formule 1 : Grand Prix de Hongrie 2022

Hongrie : résumé et bilan du GP 2022

Après être passée par la France, la Formule 1 pose ses valides près de Budapest. Il est déjà l’heure de disputer le dernier GP avant la trêve estivale. Bienvenue au Grand Prix de Hongrie 2022 !

Grand Prix de hongrie 2022 : le tracé et les infos en vrac

Le tracé du Hungaroring mesure un total de 4,381 kilomètres, que les pilotes devront compléter à 70 reprises, soit 17 de plus que le GP de France, à cause de la « courte » longueur du circuit. Du côté des virages, il y en aura un total de 14 à négocier pour les monoplaces. Concernant le DRS, c’est un peu particulier : il n’y a qu’une seule zone de détection, pour deux zones d’activation. La zone de détection se trouve avant le dernier virage et les pilotes peuvent l’activer dans la ligne droite de départ, pour dans une petite zone après le Virage 1.

Vous l’aurez compris avec l’absence de plusieurs zones DRS, le circuit est très exigeant pour les pilotes, avec très peu d’endroits où ils peuvent un peu se relâcher. Une fois n’est pas coutume, on retrouvera un fort dénivelé sur le tracé, qui peut s’avérer piégeux. Le Virage 1 est bien évidemment un coupe-gorge, qui peut être redoutable sous la pluie. Le Virage 4, pris à haute vitesse pourrait également piéger les pilotes, mais c’est la chicane (Virages 6 et 7), qui attirera l’attention. Le Secteur 3, très court, mais très technique, sera à surveiller de près également.

Etonnement, ce n’est pas un tracé qui m’a marqué / me marque particulièrement, alors qu’il est présent au calendrier depuis que je suis la Formule 1. S’il ne me laisse pas insensible (comme d’autres tracés), ce n’est pas non plus l’impatience totale ! On peut s’attendre à du spectacle, mais également à un GP assez monotone, en fonction du verdict que va rendre la qualification. 

Tracé du GP de Hongrie 2022

En parallèle et comme d’habitude, voici quelques informations, en vrac, concernant ce GP de Hongrie :

– La Hongrie est au calendrier depuis 1986, sans exception. S’il y a eu de légères modifications sur le tracé, les pilotes évoluent sur le Hungaroring depuis le début.
Lewis Hamilton est le pilote à s’être le plus imposé sur ce tracé, à huit reprises, soit quatre de plus que le second : Michael Schumacher.
– C’est ici que Max Verstappen a obtenu sa première pole en 2019.
– C’est sur ce tracé qu’Esteban Ocon a remporté sa première (et seule) course l’année passée, en 2021.
Robert Kubica participera à la FP1 à la place de Valtteri Bottas.

GRAND PRIX de hongrie 2022 : les essais libres

Les essais libres du vendredi se sont globalement bien passés. En FP1, rien de spécial à signaler. Quelques dépassement de limite de piste, des petites pertes de contrôles, mais aucun mur de pneus percutés. Au niveaux des chronos, le Top 5 est composé de Sainz, Verstappen, Leclerc, Norris et Russell.

La FP2 s’est également passée sans accroc, si on ne compte pas les petits blocages de roues ou petites sorties de route sans gravité. Au niveau des chronos, c’est Leclerc qui prend le meilleur temps, devant un très bon Norris (encore une fois). Sainz, Verstappen et Riccardio complètent le Top 5.

En FP3, le samedi matin, la pluie dicte sa loi. Les pilotes ont en effet alterné entre les pneus inter et les pneus pluie, dans le but d’avoir les meilleurs sensations possibles. Virages coupés à foison, sortie de route et autre tête-à-queue (sans gravité), il y a eu de l’action. Vettel a même fini dans un mur de pneus, sans gravité (ni pour lui, ni pour sa mono-place). Mais le coup de tonnerre est signé Nicholas Latifi qui signe le meilleur chrono, sous la pluie ! Son coéquipier, Alex Albon, réalise quant à lui le troisième meilleur temps. Irréel !

GRAND PRIX de hongrie 2022 : les qualifications

La Q1 s’est déroulée avec un ciel plus que menaçant, mais la piste était sèche contrairement à la dernière séance d’essais libres du matin même. Rien à signaler, si ce n’est les choses habituelles qu’on voit en Q1 depuis quelques temps. En effet, comme souvent, Tsunoda, Albon, Vettel, Gasly et Latifi n’arrivent pas à se qualifier pour la suite. Cependant, Gasly s’est encore fait avoir par la direction de course, cette dernière lui ayant annulé un tour qui aurait dû compter.

En Q2, les Mercedes montreront quelques inquiétudes, passant de peu en Q3. Mais la plus grosse désillusion vient de Sergio Perez, impossible de boucler un vrai tour, le faisait terminer 11e. Zhou, Magnussen, Stroll et Schumacher sont également out.

La Q3 nous propose donc le casting suivant : les deux Ferrari, les deux McLaren, les deux Mercedes, Verstappen et Bottas. Sainz a rapidement mis les points sur les i, réalisant de gros chronos rapidement, alors que Max Verstappen est complètement aux fraises. Mais une fois de plus, tout se jouera sur le dernier tour chronométré. Alors que les deux Ferrari sortent deux gros temps, le petit prince George Russell vient coller 44 millièmes à l’espagnol, pour s’emparer de la toute première pôle de sa carrière ! De l’autre côté, Verstappen doit se contenter de la 10e place sur la grille.

Grand Prix Hongrie : grille de départ

* finalement, Pierre Gasly partira des stands et donc bon dernier, après avoir changé des pièces sur sa monoplace

GRAND PRIX de hongrie 2022 : la course

Dimanche 31 juillet à 15h : c’est l’heure pour le Grand Prix de Hongrie 2022 de débuter ! Alors qu’on craignait de la pluie, c’est sur une piste parfaitement sèche que les 20 pilotes s’élancent, chaussés de pneus softs ou medium. Contrairement à l’année passée, par de carnage au premier tour, loin de là. Rapidement dans la course, les Alpines vont perdre du terrain, alors qu’Hamilton, Verstappen et Perez remontent tranquillement au classement.

La première partie de la course aura été calme, très calme. Si on exclut la remontée des RedBull, les changements de positions se feront grâce aux arrêts aux stands. Il faudra d’ailleurs attendre le Tour 31 pour (re)commencer à vibrer, grâce à un superbe dépassement de Leclerc sur Russell, ce qui permet au monégasque de prendre la tête à ce moment-là. En parallèle et entre-temps, les Alpines ont chaussé des pneus durs et cela ne se passe pas spécialement bien.

Si vous suivez les suivis de week-end de F1 sur swtch, vous devez alors savoir qu’il manque quelqu’un au casting de ce GP : les ingénieurs clowns de chez Ferrari ! Pas de panique, peu après la mi-course, ils font rentrer Leclerc au stand pour lui mettre … des pneus durs, qui sont CATASTROPHIQUES en course comme on a pu le voir chez les Alpines. Sans aucune surprise, Leclerc va littéralement se faire bouffer suite à ce changement. De son côté, Verstappen nous exécute un magnifique 360, sans gravité.

Dans les dix derniers tours, c’est Lewis Hamilton qui fait le show ! Après s’être débarrassé sans AUCUN MAL de Carlos Sainz, il va tranquillement remonter sur son co-équipier qui occupe à ce moment-là la deuxième place et le dépasser. Devant, Max Verstappen continue de réaliser la course parfaite. Malgré son petit tête-à-queue un peu plus tôt, il a allié un pilotage de premier ordre à une voiture qui semblait avoir gommé ses défauts de début de course.

On retrouve donc le même podium qu’au Grand Prix de France : Verstappen, Hamilton et Russell. Sainz finit à nouveau 4e, devant Perez et le pauvre Leclerc. Norris précède les deux Alpines et Vettel vient chercher un petit point en Hongrie, quelques jours après avoir annoncé qu’il prendrait sa retraite à la fin de la saison 2022.

GRAND PRIX de hongrie 2022 : mes tops et flops

LE Top :

Mercedes. Pas très objectif ici, mais les deux Mercedes ont réalisé une course magistrale. Alors qu’on les attendait clairement en-dessous sur un tracé de ce type, Russell est arrivé à chercher la pôle samedi avant que le duo anglais réalise un superbe run dimanche. Plus que jamais, la deuxième place constructeurs semble jouable !

Les petits tops :
  • Max Verstappen : parti 10e, le champion du monde a maîtrisé sa course, enchainant les dépassements, sur des pilotes plus ou moins bagarreurs. Il a tout simplement été injouable.
  • Pierre Gasly : même s’il a terminé 12e, concentrons nous sur le positif. Parti bon dernier, des stands, le français aura réalisé une belle course, même s’il ne finit malheureusement pas dans les points.
LE Flop :

Ferrari : ENCORE EUX. Les ingénieurs de chez Ferrari (Mattia Binotto en tête) se foutent de la gueule du monde. Ce dernier a déclaré, je cite « Je crois que la raison de ce résultat, c’est la voiture. Elle n’a pas fonctionné comme on espérait ». Une fois de plus, des choix plus que catastrophique alors qu’un double podium semblait gagné d’avance.

Le petit flop :
  • Alpine : c’est sans doute très sévère, mais on pouvait attendre mieux de l’écurie français. Partis 5 et 6, les deux pilotes finissent 8 et 9, grandement à cause de ce choix de pneus mediums. 
  • Yuki Tsunoda : encore un habitué. Le pilote japonais termine 19e (sachant que Bottas a abandonné). Sa place semble être à nouveau menacée pour la saison 2023.

classements après le Grand prix de hongrie 2022

Après ce treizième Grand Prix de la saison, une fois de plus marqué par les choix de Ferrari, voici le point sur les classements :

Chez les pilotes, Verstappen possède à présent 80 points d’avance sur Leclerc, ce qui commence à être critique. La bonne opération du jour est signée George Russell, qui passe devant Sainz et s’empare de la 4e place du classement.

Côté constructeurs, RedBull passe de 82 à 97 points d’avance, ce qui semble irrattrapable. Mercedes de son côté, n’est plus qu’à 30 longueurs de Ferrari, alors qu’on les pensait hors course. La bataille entre Alpine et McLaren fait toujours rage, pour la 4e place du classement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.