Swtch

The Poison : Le meilleur album de Bullet For My Valentine ?

BFMV_The_Poison_Couverture

Ressortez vos bracelets en cuir, les cheveux à moitié peroxydés, les rangers, l’eyeliner et le vernis noir, aujourd’hui on fait un tour dans le metal du début des années 2000 avec l’album The Poison de Bullet for my Valentine.

Bullet for my valentine

Pour la précision, si vous ne connaissez pas, Bullet For My Valentine (BFMV) est un groupe de metalcore gallois fondé en 1998. Le metalcore vous dites ? C’est un dérivé du heavy metal et du punk hardcore. Ça crie, ça chante, il y a des riffs de guitares énervés, c’est brutal tout en restant appréciable par le commun des mortels, avec certaines tendances à l’emo.

BFMV a été propulsé sur le devant de cette scène en 2005 par l’album The Poison, avec de nombreux titres commercialisés :

– 4 Words (To Choke Upon)
– Suffocating Under Words of Sorrow (What Can I Do)
– All These Thing I Hate (Revolve Around Me)
– Tears Don’t Fall

Avant the poison, hand of blood

The Poison est le premier album studio de BFMV. Le groupe se forme en 1998 et un premier EP va naître sous le nom de Bullet For My Valentine : Hand of Blood

Cet EP, composé de 6 titres dont 2 clipés, marque le début de la reconnaissance du groupe. Sorti en août 2005, cet EP marque vraiment les prémices de ce que donnera par la suite la musique de BFMV. Du heavy metal, du metalcore, du growl mélangé au chant, tout ce qu’il faut pour faire bouger nos tronches d’adolescents.

L'influence des jeux vidéos

Les jeux vidéo ont aidé BFMV à se faire connaître à une époque où le rock y était très présent. On peut retrouver notamment Hand of Blood et 4 Words (To Choke Upon) de l’album The Poison présent dans des jeux comme Need For Speed : Most Wanted, Burnout Revenge, Madden NFL 06 et NHL 06. 

Pour se remettre dans le contexte, 2006 était une période où tout commençait à arriver sur internet, Wikipedia et Dailymotion commencent à cartonner, les connexions ADSL se démultiplient, ce qui permet à tout le monde de rechercher et découvrir des sons jusqu’ici peu connus et impossible à écouter à la radio. Amateurs de métal ? Bon courage pour trouver des musiques qui vous intéressaient si vous n’alliez pas chez un disquaire pour espérer trouver une pépite. C’est notamment grâce à ça que des groupes comme Bullet For My Valentine ont pu être connus et appréciés du plus grand public.

The poison, l'explosion

Sorti quelques mois après Hand of Blood, l’album The Poison est leur premier album studio. Composé de 13 chansons, pratiquement toute plus célèbres les unes que les autres, on y retrouve l’essence même de ce qui fait Bullet For My Valentine. Du gros rock, des guitares saturées, du growl, un régal.

L’album démarre par une intro 100% musicale. Et qui d’autre qu’Apocalyptica pour apporter de la douceur à un album qui en possède peu ? Les sons s’enchaînent, on découvre notamment le premier titre, Her Voice Resides, qui comme un contraste à l’intro très douce, démarre par un hurlement de 7 secondes de Michael Paget, guitariste et chanteur secondaire du groupe (c’est principalement lui qui s’occupe de growl). Et c’est de cette manière que démarre près de 50 minutes de bonheur.

Et surtout, The Poison, c’est le morceau classique : Tears don’t fall. Si vous écoutiez du rock ou si vous aviez des amis qui écoutaient du rock à l’époque, on vous l’a forcément fait écouter (et à raison). Avec un clip visionné près de 200 millions de fois à l’heure où j’écris ces lignes, les chances que vous ne l’ayez jamais entendu sont véritablement faibles. Mais si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas, profitez.

Comme vous pouvez vous en douter, rien qu’au nom du groupe, les textes ne sont pas joyeux. Non, ils n’ont pas envie d’aller cueillir des fleurs dans des prés, ce n’est pas non plus l’ambiance chill et détente de Tessa Violet, c’est clairement de la bonne grosse trahison. Une rupture par-ci, une tromperie par-là, un soupçon de trahison amoureuse. Un bon gros mood qui donne bien envie de crier à plein poumon, de crier sa rage, d’évacuer ce poison qui coule en soit. 

Vous voulez un exutoire musical ? Un bon défouloir ? Cet album est fait pour vous. 

Mais Bullet For My Valentine, contrairement à beaucoup de groupes de métal, sait faire profiter du talent des musiciens du groupe. Tous les morceaux de cet album contiennent un, voire deux, passages uniquement musicaux. Du solo de guitare, à l’intégralité du groupe, on a de quoi se régaler musicalement. On a droit à de la variété, on savoure tous les moments, ça joue avec le tempo. Un album vraiment très abouti pour un premier album. 

Après The Poison

L’album The Poison ayant cartonné dans le monde entier, la réputation de Bullet For My Valentine était à encore à construire. Ok, ils ont fait un album merveilleux, mais sont-ils capables de répéter l’expérience ? Et bien.. oui… mais non. 

Des albums plus matures, plus solides, plus adultes. Là où les textes de l’album The Poison parlent beaucoup de ruptures, de trahison, les albums suivant traitent de thèmes nettement plus variés. Les membres du groupe vieillissent, rien de bien surprenant quant à l’évolution de leurs textes. 

Aujourd’hui, BFMV c’est 5 albums studios et un 6e qui devrait sortir très prochainement. Et en attendant de le découvrir, je ne peux que vous conseiller de vous replonger dans cet album merveilleux.

plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.