Swtch

Tessa Violet : Le mood chill activé [Propaganda]

Bannière Tessa Violet

Nous sommes en plein hiver, il fait à nouveau froid et les journées sont encore très courtes. L’occasion rêvée pour vous emmitoufler dans un bon plaid et découvrir l’une de mes chanteuses préférées ! Avec une voix douce et simple, elle a provoqué l’un de mes coups de foudre musicaux avec sa chanson phare Crush : j’ai nommé Tessa Violet ! *JINGLE DE RADIO*

Le mood cocooning

J’ai découvert Tessa Violet lorsqu’elle a sorti le clip de Crush. Youtube avait lancé la vidéo avec la lecture automatique. À la fin de la chanson, je suis directement allé l’ajouter à ma playlist “Au coin du feu”. Je me suis reconnu dans les paroles, où elle se décrit en train de craquer pour une autre personne. La timidité, la fascination, l’espoir, toutes ces choses qui font un crush, décrites simplement à la première personne. Dans cette chanson et dans beaucoup d’autres je me suis identifié à elle grâce à la sincérité de ses textes, chantés d’un rythme tranquille et souvent berçant.

C’est exactement le genre de choses dont j’ai besoin après une dure journée et surtout dans ces périodes de pandémie. Quand j’écoute Tessa Violet, je me sens chez moi, en sécurité. Je suis au coin du feu pour me réchauffer les mains si c’est l’hiver ou allongé dans l’herbe si c’est l’été. J’y vois un petit côté des derniers albums de Taylor Swift si vous voulez. Ça compte pour Crush bien sûr, mais aussi pour l’entièreté de son album Bad Ideas.

Les publications de Tessa Violet

Crush, sa chanson la plus connue, entame après un prélude Bad Ideas (2019). Il s’agit de son second album à l’heure où j’écris ces lignes. Il n’est pas très long alors n’hésitez pas à lui laisser une chance ! Tessa Violet y raconte les étapes d’une relation amoureuse vue de son point de vue. Forcément au début ça commence par le crush et la déclaration. Ensuite ça continue avec la vie de couple, les disputes, la rupture et la déprime qui s’ensuit. Enfin, le moment où on assume sa situation, la première étape pour se relever et continuer à avancer.

Ces sujets ne sont pas simples tant ils sont personnels (surtout vu la manière qu’à Tessa Violet de les traiter), mais c’est aussi cette mise à nue du personnage qui rend ces chansons si douces à écouter. L’histoire qu’elle raconte sent le vécu, on aurait tous pu la vivre ! Certains l’ont peut-être déjà entendu dans le quotidien de leurs amis et ça leur fera écho. 

C’est rare que j’apprécie un album pour ses paroles autant que ses musiques, mais là c’est le cas. Bad Ideas est sans conteste l’un de mes albums préférés et il vient me faire des câlins quand mon p’tit cœur d’introverti en a besoin.

Avant cet album, elle a sorti un EP nommé Halloway en 2016. On y retrouve cinq chansons que j’avoue moins connaître, mais on y retrouve déjà la même sincérité. Il y a aussi Maybe Trapped Mostly Troubled, son premier album, que j’ai découvert en écrivant ces lignes (oups) parce qu’il n’est pas disponible sur Spotify. Enfin, quelques singles se baladent par-ci par-là, pas toujours du même style musical par contre. Ma petite découverte récente en fouillant son profil Spotify : I Wan’na Be Like You (The Monkey Song). C’est une reprise ukulélé absolument adorable de la chanson de Disney du livre de la jungle.

Où retrouver Tessa Violet ?

À part sa tournée aux USA qui va pas trop nous intéresser, nous européens, on peut espérer du neuf de sa part dans les jours à venir. Effectivement les singles YES MOM  ou Play With Fire Again, qu’elle a joué live sur Youtube, devraient sortir bientôt si l’on en croit ses stories et ses vidéos TikTok. Parce que ouais, Tessa Violet est pas mal présente sur les réseaux sociaux. J’ai noté les classiques Twitter, Instagram et Youtube, mais aussi donc TikTok (qu’elle SPAMME) et Twitch ! C’est probablement le meilleur moyen de suivre son actualité, étant donné que toutes ses chansons ne sont pas disponibles sur Spotify. D’ailleurs, vous n’y trouverez pas que des musiques, elle fait aussi des libre-antennes avec sa mère par exemple.

Aller, la bize, je m’en vais découvrir le premier album !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.