Swtch

Celeste : Comment j’ai appris à speedrun le jeu

celeste_banniere

Pour ces vacances d’été, je me suis lancé un défi à moi-même. J’ai décidé il y a quelques mois de speedrun Celeste, l’un de mes jeux préférés. C’était une manière pour moi de rendre hommage à ce chef-d’œuvre tout en prolongeant mon plaisir de grimper en haut de la montagne. Plus qu’un défi, c’est devenu un réel plaisir de battre les uns après les autres mes records. D’ailleurs, je conseille à tous les fans de Celeste d’essayer de faire un peu de speedrun ! Pour les aider dans cette aventure, j’ai décidé de raconter ici les étapes par lesquelles je suis passé pour arriver à mon meilleur temps actuel.

Comme le speedrun est une discipline de performance, je dois être honnête et citer mon record actuel sur le jeu. J’ai fini Celeste en 49 minutes et 48 secondes (avec 65 morts de trop au compteur). C’est loin du record actuel qui est de 26 minutes et 12 secondes par Isaactayy, mais ça représente tout de même une bonne dose de travail ! C’est bien mieux que mon objectif initial et j’en suis fier. Après tout, je n’ai jamais souhaité être le meilleur, simplement être meilleur que ma version d’hier. Ça me situe grosso-modo dans les 50% meilleurs runs.

Pourquoi speedrun Celeste et pas un autre jeu ?

Pour les quelques-uns qui veulent faire du speedrun, mais qui hésitent encore sur le choix du jeu, voilà quelques arguments pour vous aider à choisir.

Celeste est Un jeu de qualité

Comme vous allez passer plusieurs dizaines d’heures à vous entraîner, autant que ça soit sur un jeu passionnant. Personnellement, Celeste est mon jeu solo préféré. Si vous connaissez mal cette pépite de 2018, sachez que c’est un plateformer en deux dimensions d’une exceptionnelle qualité. La critique est élogieuse et les notes sont très hautes. Parmi les récompenses, on peut noter celle du meilleur jeu indépendant ainsi que du meilleur jeu à message positif. Ouais, Celeste ne m’a pas laissé indifférent, tant pour son gameplay que pour le message qu’il transmet. Et à chaque fois que j’essaie de battre mon record, je savoure la qualité de ce jeu ainsi que le point de vue qu’il met en avant.

Celeste_message_qualite
Le jeu Celeste aborde des sujets importants avec beaucoup de bienveillance.

Une courbe de progression fluide

Celeste a une courbe de progression particulièrement bien maîtrisée. Lors de ma première ascension, chaque tableau m’a semblé compliqué et c’était une épreuve à surmonter. Les niveaux bonus et faces B puis C sont dans la même veine. Pourtant, si tous les tableaux sont durs, ils sont aussi abordables. Vous allez donc progresser jusqu’à atteindre un niveau correct simplement en jouant au jeu, et lorsque vous commencerez vos ascensions suivantes, vous allez vite vous rendre compte d’à quel point vous êtes devenu fort, sans vous en rendre compte. Dans Celeste, il n’y a aucune montagne infranchissable. Le jeu sait très bien vous apprendre à grimper de lui-même.

Celeste est fait pour le speedrun

Celeste a été pensé par et pour des speedrunners. Ainsi, beaucoup de mécaniques de speedrun de Celeste (hyperdashes, wall-bounce, etc) sont enseignées dans les face B ou chapitres supplémentaires. On les apprend donc naturellement avant même de commencer à speedrun (pour cette raison, il est évidemment conseillé de finir tous les niveaux du jeu en prérequis à l’entraînement). Cette particularité assure un speedrun agréable à apprendre.

LA communauté Celeste française

La communauté est très présente, même en France, notamment avec le discord du Perchoir Celeste. Cette communauté française de speedrunners sur Celeste est très active et saura répondre à toutes vos questions. Ils organisent aussi parfois des tournois de speedrun entre eux, même si vous ne voulez pas participer, c’est sympathique à regarder.

Un speedrun fait pour tous

Même si obtenir un gros score lors d’un speedrun de Celeste est loin d’être facile, vous pouvez déjà réussir des temps très corrects sans faire de dingueries. N’importe qui peut finir le any% en moins d’une heure et je suis très sérieux. Vous aurez tout le temps de réussir des cuts compliqués par la suite ! Votre progression dans ce speedrun sera fluide, ce qui à mon avis est très important pour ne pas vous décourager en cours de route. Mais si jamais vous ne voulez pas aller jusqu’aussi loin, et bien qu’importe, jouez avec vos règles. Sur Celeste, vous pouvez très bien faire du speedrun sans « casser le jeu » ou sans traverser les murs.

Maintenant, je vais vous décrire les quatre étapes par lesquelles je suis passé pour apprendre à speedrun le jeu.

Finir celeste sans se prendre la tête

Une à deux runs devraient suffire pour cette première étape.

C’est assez clair, je pense, il s’agit simplement de finir le jeu en ignorant les collectibles (pour le any% bien entendu), pour que vous connaissiez bien les chapitres. Cette étape sert surtout à connaître le chemin à suivre pour arriver à la fin des tableaux sans vous perdre dans les chapitres. Ce chemin deviendra votre première safe-way. À ce stade, je n’avais pas encore regardé de tutos sur internet.

Pour ne pas miss-input, je vous conseille de jouer avec les flèches de la manette ou au clavier plutôt qu’au joystick. Plus tôt vous faites ce changement, mieux c’est ! Ça fait un peu peur au début, mais je m’y suis habitué en un rien de temps alors pourquoi pas vous ? J’ai pris le temps de faire toutes les faces B pour m’habituer aux flèches, et sincèrement le changement en vaut la peine.

Mon record était alors d’environ 1h45.

Regarder les ressources sur internet

Une petite dizaine de runs seront nécessaires, selon votre capacité à retenir les longues vidéos d’explication. Si vous voulez performer, il faudra absolument passer par là, alors pourquoi attendre ? J’ai personnellement utilisé les vidéos de Lizbaith (en français) et Benteezy pour les deux derniers chapitres (en anglais). J’ai aussi trouvé des vidéos plus abordables, pour débutant. Je les ai regroupées dans cette playlist Youtube Comment speedrun Celeste ? Sinon, il y a tout simplement le site speedrun.com rubrique Celeste.

Il est important de ne pas chercher à tout faire parfaitement. Ça viendra ! Vous allez aussi découvrir des chemins plus compliqués, mais plus rapides sur les tableaux. Soyez patients, pour le moment, il faut comprendre les techniques avancées, savoir les reproduire en dehors des runs, quitte à prendre votre temps à chaque saut compliqué. Il est impératif d’apprendre à réaliser les cuts cependant. Personnellement, à partir de cette étape (sauf quand j’étais en vacances…), j’ai fait une run par jour, après avoir regardé une vidéo à chaque fois. Quand vous vous sentirez à l’aise, vous intégrerez les stratégies plus avancées dans vos runs.

Mon record était alors déjà d’environ une heure.

celeste_entrainement
Pour vous entraîner à faire les sauts, vous pouvez retourner dans l'épilogue et aller à droite au lieu d'entrer dans la maison. Ce grand terrain plat sera parfait pour l'entraînement.

Trouver votre propre chemin

À partir de ce moment, votre progression ne dépend que de votre implication et de vos objectifs. Il est inutile de compter les runs, vous allez en faire des dizaines et des dizaines. Mais bon, si vous en êtes à cette étape, vous n’allez pas vous arrêter pour si peu n’est-ce pas ?

Une fois qu’on connaît les stratégies et les chemins efficaces, il faut choisir ceux qui nous conviennent le plus. Chacun est plus à l’aise à faire certaines choses. Mieux vaut un chemin sur lequel vous êtes à l’aise, mais d’une seconde plus long qu’un chemin que vous ne réussissez qu’une fois sur deux. Le but n’est pas de rechercher la perfection ni le meilleur temps à chaque fois, mais bien de s’entraîner. Vous pourrez chercher la perfection lorsque vos runs seront conformes au chemin que vous recherchez. Le maître-mot est maintenant de mourir le moins possible, tout en gardant vos chemins préférés.

C’est à ce moment que j’ai installé le logiciel LiveSplit, qui permet d’avoir un timer comparant votre run avec vos précédentes. Je pouvais enfin voir plus précisément ma progression sur chaque segment du jeu.

Mon record était alors de 55 minutes.

Lier les tableaux

À présent, vous devriez avoir regu tous les tableaux, en maîtrisant les passages techniques (même si vous mourez toujours quelques fois ou si les stratégies les plus avancées vous sont encore impossibles). Il faut maintenant apprendre à « lier » ces passages techniques par des déplacements optimisés.

La mécanique d’inertie de Celeste est très importante pour performer dans ce speedrun. Vous allez d’ailleurs l’utiliser dans certaines stratégies. Pour cette raison, il est primordial de constamment vous déplacer en réalisant des hyperdashes (ou autres). C’est cette capacité à vous déplacer de manière fluide tout en gardant votre inertie qui va vous permettre de passer sous la barre des 45 minutes, voire de débloquer de nouveaux chemins encore plus impressionnants dans les tableaux. Vous l’avez compris avec mon timer, c’est la grosse étape que je m’efforce de franchir dorénavant.

Pour le moment, je reste cependant à 49 minutes et 48 secondes.

Voilà les grandes étapes par lesquelles je suis passé dans mon aventure du speedrun de Celeste. La route est loin d’être encore finie, heureusement ! Pour les curieux, voici l’une de mes meilleures runs que j’ai enregistrés. Elle est bourrée d’imperfections, mais malgré tout, j’arrive à faire un bon temps, preuve que quand on s’en donne les moyens, on arrive.

plus d'articles Jeux vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.