Swtch

Mercato Estival 2021 : retour sur les transferts qui ont secoué la planète football

Signature de Messi au PSG

Quelques jours après la fin du mercato estival 2021, nous revenons sur les transferts les plus marquants survenus ces dernières semaines !

Au sein de la rédaction Swtch, il y a de TRÈS grands fans et consommateurs de football européen. Si la Ligue 1 et la Premier League occupent beaucoup de notre temps, nous gardons bien évidemment un œil sur les autres grands championnats : Liga, Série A, Bundesliga. Nous avons donc décidé de vous faire un petit point sur le mercato estival 2021, qui a sans doute été un des plus mouvementés de l’histoire du football. Avant que vous attaquiez la lecture, voici quelques paramètres et détails à prendre en compte :

  • Nous avons décidé de nous focus sur une vingtaine de clubs, dont nous avons jugés les mercatos très intéressants
  • Nous avons découpé chaque focus en une partie « Facts » et une partie « Avis » où nous prenons donc un parti personnel
  • Nous nous sommes basés sur Transfermarkt pour toutes les sommes de transferts
  • Il est possible que des équipes et/ou joueurs auxquels vous avez pensé ne se trouvent pas dans ce papier

les 5 championnats majeurs

Cliquez sur la ligue souhaitée

Premier league

MANCHESTER CITY

Point Mercato

Manchester City sort d’une très grosse saison : finale de Ligue des Champions, titre de champion d’Angleterre et sacré en Carabao Cup et lors du Community Shield. D’un point de vue mercato, il n’y avait pas de gros chantier à mener du côté des Citizens, à part celui d’un numéro 9. Le départ en fin de contrat de Sergio Agüero et d’Eric Garcia (tous les deux à Barcelone) a poussé City à jeter son dévolu sur Harry Kane, mais l’intransigeance de Tottenham a fait capoter le transfert. En parallèle, Jack Grealish (117,50M€) a fait son arrivée en provenance d’Aston Villa, et Kayky (10M€) vient compléter l’effectif depuis Fluminense. Angeliño (18M€) est lui définitivement transféré à Leipzig, Jack Harrison (12,80M€) rejoint Bielsa à Leeds et Patrick Roberts (prêt) va découvrir la Ligue 1 avec Troyes.

City sort d’une saison quasi parfaite, si ce n’est cet échec en finale de Ligue des Champions. Le club dispose d’un effectif très complet et plutôt bien équilibré pour jouer absolument toutes les compétitions à fond. Le départ d’Eric Garcia n’a que peu d’impact sur l’effectif de Pep Guardiola, le joueur n’ayant quasi pas été utilisé par le tacticien espagnol. Celui de Sergio Agüero est plus impactant et aura précipité City sur le dossier chaud d’Harry Kane. Une arrivée qui aurait fait énormément de bien au collectif Citizens, mais qui a échoué de part la fermeté des dirigeants de Tottenham sur ce dossier. Bien que ce transfert aurait été plus que bénéfique, Pep Guardiola n’a pas peur de faire jouer son équipe sans véritable numéro 9 et dispose tout de même de très bonnes qualités, en quantité en plus, à tous les autres postes. Jack Grealish viendra compléter l’arsenal offensif sur les ailes et Kayky va sûrement jouer les seconds (voire troisième) couteau, le temps de mûrir et grandir au sein du club. Cette équipe reste tout de même taillée pour le titre en championnat et la victoire dans toutes les coupes dans laquelle elle est engagée.

ARSENAL

Point Mercato

Arsenal sort d’une saison 2020-2021 très moyenne, où ils ont fini 8e de Premier League, hors des places européennes. On pouvait s’attendre à ce que le club dépense pendant ce mercato, pour avoir de meilleures chances d’accrocher l’Europe cette saison et effectivement, les Gunners ont dépensé sans compter : plus de 165M€. En guise de transfert phare : l’arrivée de Ben White pour la rondelette somme de 58,5M€. Martin Ødegaard, prêté depuis quelques mois par le Real Madrid a également été acheté (35M€), en plus d’Aaron Ramsdale (28M€), Takehiro Tomiyasu (18,6M€), Albert Sambi Lokonga (17,5M€) et Nuno Tavares (8M€). Au niveau des départs, une seule vente, celle de Joe Wilock à Newcastle pour 29,4M. Le club londonien a également dégraissé en prêtant de nombreux joueurs (GuendouziSalibaNelsonRúnarsson ou encore Bellerin).

Quel mercato discutable (et c’est peu dire). Arsenal avait effectivement besoin de se renforcer à de nombreux postes, mais est-ce que les joueurs ciblés, et surtout les millions d’euros qu’ils ont dépensés sont justifiés ? Fallait-il réellement mettre 28M€ sur un gardien remplaçant, quand vous en envoyez deux en prêt ? Certes, Iliev et Rúnarsson n’ont sans doute pas le niveau de Ramsdale, mais débourser cette somme d’argent pour un gardien numéro 2 (sur le papier) parait démesuré. En espérant qu’il challenge rapidement Leno, pour ne pourquoi pas, devenir numéro 1. La nouvelle paire de défenseurs centraux a coûté plus de 77M€, avec un Ben White qui ne vaut sans doute pas les 58,5M€ déboursés, surtout quand on voit ses débuts. Quand on pense qu’Arteta a renvoyé Saliba en Ligue 1 parce que “pas prêt pour la Premier League”, il y a de quoi se poser des questions. Martin Ødegaard a fait une vingtaine de matchs corrects en fin de saison dernière, mais là encore, justifiait-il une dépense de 35M€ ? N’y avait-il pas un coup à jouer sur le plan offensif ? Si je porte Aubemayang et Lacazette très haut dans mon cœur, force est de constater que du sang frais et un ajout à ce poste-là n’aurait pas été de trop. Après trois journées de Premier League, Arsenal place à la vingtième et dernière place, n’a pas marqué le moindre but et en a surtout encaissé 9, déjà. Ayant grandi avec les Gunners d’Highburyl’armée d’Arsène Wenger, cela fait très mal de voir ce que le club devient. Il y avait du budget, mais il semble clairement avoir été mal investi. Une fois de plus, la saison risque d’être très longue pour les fans d’Arsenal et la coupe d’Europe ne sera sans doute pas de retour à l’Emirates Stadium la saison prochaine.

TOTTENHAM HOTSPURS

Point Mercato

Il y a eu du mouvement du côté des Spurs durant ce mercato, à commencer par l’arrivée de Fabio Patrici (Juventus) en tant que directeur sportif. Cristian Romero et Pierluigi Gollini rejoignent tous les deux le club sous forme de prêt avec option d’achat, de respectivement 50 et 15 M€. Les Spurs sont également allés chercher Bryan Gil (Séville) pour 25M€ + Erik Lamela. Emerson Royal quitte également le Barça contre 25M€.

Les Spurs ont également vu partir un certain nombre de joueurs durant ce mercato estival. Tout d’abord, la fin des prêt de Carlos Vinicus (Benfica) et de Gareth Bale (Real Madrid) dès le 30 juin. Ensuite, Juan Foyth s’est officiellement engagé avec Villarreal pour 15m€, Toby Alderweireld rejoint Al-Duhail SC contre 13m€, Moussa Sissoko a trouvé une porte de sortie à Watford pour 3,5m€ et Joe Hart rejoint le Celtic Glasgow contre 1,2m€. Les Spurs ont également vu des joueurs partir gratuitement tels que Danny Rose (Watford), Lamela inclu dans le transfert de Bryan Gil (Seville), Paulo Gazzaniga (Fulham) et un accord entre Serge Aurier et le club a été trouvé pour rompre la dernière année de son contrat.

Les Spurs réalisent plutôt un bon mercato, malgré le feuilleton de l’été. En effet, le transfert d’Harry Kane a fait parler de lui durant tout le mercato estival. Cependant, le leader anglais est finalement resté dans le nord de Londres puisque les négociations avec Manchester City n’ont pas aboutie. Cela représente déjà un gros coup pour Tottenham qui parvient à garder son joueur star ! De plus, son compère Son Heung-Min a prolongé son contrat jusqu’en 2025. Quand on sait que le duo Kane – Son est l’un des plus prolifiques de l’histoire de la Premier League, on peut se dire que c’est encore un gros coup pour les Spurs. Cependant, s’ils ont réussi a conserver leurs deux grosses armes offensives, les Spurs n’ont pas prévu de plan B. En effet, Tottenham n’a pas remplacé les départs de Vinicius et de Gareth Bale, laissant très peu de profondeur d’effectif en attaque. Après plusieurs tentatives ratées comme Vlahovic ou Lautaro Martinez, les Spurs vont peut-être devoir s’en remettre au (très) jeune Dane Scarlett pour suppléer Kane. Malgré tout, le club a investi dans le secteur qui posait le plus de problème : la défense. Avec l’arrivée de Cristian Romero et Emerson Royal, l’équipe crée une nouvelle dynamique défensive qui était plus que nécessaire. De plus, le club mise aussi sur l’avenir avec les retours d’Oliver Skipp et de Ryan Sessegnon et les recrutements de Bryan GilPierluigi Gollini et Pape Matar Sarr. Les départs ont aussi permis de se libérer de certains joueurs non désirés comme SissokoDanny Rose ou Joe Hart. Pour conclure, on peut dire que le mercato des Spurs a bien suivi la volonté de reconstruction du club même si l’échec de certains dossiers laissent un vide, notamment dans le secteur offensif. Tottenham constituera un candidat sérieux pour l’Europa Conference League.

MANCHESTER UNITED

Point Mercato

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tous les projecteurs de la planète football ont été braqués sur la Premier League pour ce mercato estival 2021. Manchester United a grandement participé à cette émulation. Vice-champion d’Angleterre et vice-champion d’Europe (Europa League) en titre, les Red Devils ont à coeur de faire encore mieux pour la saison à venir. Il y a eu peu d’arrivées à United, mais elles ont été retentissantes. Le club a dans un premier temps signé Jadon Sancho (85M€) en provenance de Dortmund, avant d’enrôler Raphael Varane (40M€). Le mercato du club s’est terminé en apothéose le 31 août avec le retour de l’enfant prodige au club, CR7 pour la modique somme de 15M€. Côté départs, United n’a réalisé qu’une seule et unique vente dans les ultimes heures : Daniel James à Leeds (29,1M€). Nombreux joueurs ont cependant été prêtés (Tahith Chong, Facundo Pellistri, Axel Tuanzebe, Andreas Pereira et Brandon Williams).

Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro est de retour à Manchester United. 12 ans après avoir quitté l’Angleterre, l’homme aux 5 Ligues des Champions et aux 5 ballons d’or revient dans le club qui l’a véritablement révélé aux yeux du monde entier, alors que des rumeurs l’envoyaient chez l’ennemi : Manchester City. Sur un plan purement hype, quelle incroyable nouvelle. Sur un plan business, énorme transfert de United. Sur le plan footballistique et même si on ne sait pas encore s’il finira sa carrière à United, quel kiff. Soyons sincères, le voir aller à City aurait été un crève-cœur pour toute la planète football (exception faite des fans de City). Sur le plan sportif, on ne peut qu’admettre que c’est un renfort de premier choix, même s’il commence à y avoir beaucoup de monde sur le front de l’attaque. En effet, dans les profils offensifs, on compte à présent : FernandesLingardJuan MataRashfordJadon SanchoGreenwoodAmad DialloMartialCavani et donc CR7. Bien évidemment, tous ne sont pas de même calibre et aux mêmes postes, mais il y a du monde. Seule petite “inquiétude”, celle de voir comment cela se passera avec son compère Bruno Fernandes concernant les coups de pied arrêtés. Jadon Sancho aura quant à lui beaucoup de pression sur les épaules, vu le prix de son transfert. Son intégration ne devrait cependant pas poser de problème, ce dernier évoluant avec de nombreux mancuniens en équipe nationale. Pour ce qui est de la concurrence à son poste, c’est plutôt, je trouve, une bonne nouvelle. Raphaël Varane, en fin de cycle au Real Madrid a sans doute pris une bonne décision en tentant cette nouvelle aventure. S’il ne devrait pas tarder à s’imposer dans le défense des Red Devils, son intégration sera grandement facilité par les présences de Paul Pogba et de CR7 qu’il retrouvera après leur aventure commune en Espagne. Manchester United sérieux prétendant au titre de Premier League ? Oui, mais au milieu de temps d’autres (City, Liverpool et Chelsea). Qualification aisée en huitième de C1 ? Dans un groupe composé de l’Atalanta, de Villareal et des Young Boys, il y a de fortes chances. Après un début de saison solide, les Red Devils seront une des équipes européennes à surveiller de très près

CHELSEA

Point Mercato

Chelsea continue de voir grand ! En effet, si le club a vendu beaucoup de joueurs, c’était à la fois pour faire de la place, mais aussi pour amortir les énormes dépenses effectuées durant ce mercato, une fois de plus. Ainsi, on a pu noter les départs de Kurt Zouma vers West Ham pour 35M€, celui de Tammy Abraham pour l’AS Roma contre un chèque de 40M€, Tomori rejoint définitivement le Milan AC contre 29,2M€ tout comme Olivier Giroud pour 1 petit million. Enfin, Victor Moses et Zappacosta ont également rapporté une petite somme avec respectivement des transferts à 9 et 5 millions vers l’Atalanta et le Spartak Moscou. Les Blues ont également effectué quelques prêts marquants comme ceux de Bakayoko (Milan), Emerson (OL) , Batshuayi (Besiktas) et Gilmour (Norwich).

Cependant, le plus marquant reste bien sûr les arrivées dans le club londonien. Le fameux retour de Romelu Lukaku pour 115m€ en provenance de l’Inter et le recrutement de dernière minute du côté de l’Atlético pour Saul Niguez sous forme de prêt, ont enflammé la planète foot.

C’est un mercato rondement mené pour l’équipe de Thomas Tuchel. La signature tant recherchée d’un grand buteur a été effectué en la personne de Romelu Lukaku. De plus, cette signature est d’autant plus savoureuse puisqu’il s’agit d’un retour au source pour l’attaquant belge. Cependant, on peut se questionner quant à l’arrivée de Saul. En effet, l’espagnol arrive dans un secteur de jeu déjà bien fourni au milieu côté Blues avec des joueurs tels que JorginhoKovacicMountKantéHavertz.
Autre point discutable, le départ de Kurt Zouma. Le défenseur français avait beaucoup été utilisé en ce début de saison dans la défense à 3 des Blues, cependant son transfert permet d’amortir la somme dépensée pour Lukaku. 

A noter que mine de rien, le club londonien a plutôt bien vendu ! Avec ce mercato, les Blues seront bel et bien de sérieux candidats au haut de tableau !

ASTON VILLA

Point Mercato

Un Mercato XXL des Vilanns. Avec le départ de Jack Grealish vers Manchester City , on aurait pu croire que ça s’annonçait compliqué pour Aston Villa mais les 117,5m€ obtenus pour ce transfert ont été (très) bien réinvestis. En effet, le club londonien annonce la signature d’Emiliano Buendía en provenance de Norwich pour 38,4m€. Tout juste champion de deuxième division, le joueur argentin est annoncé très prometteur. S’en est suivi l’arrivée de Leon Bailey, acheté au Bayer Leverkusen pour 32m€. Cependant, Villa ne s’arrête pas là et parvient à enrôler Danny Ings pour 29,42 m auprès de SouthamptonAshley Young gratuitement (en fin de contrat à l’Inter) et Axel Tuanzebe prêté par Manchester United.

Aston Villa réalise un très gros coup dans ce mercato en perdant certes son joueur star Jack Grealish, mais en réinvestissant extrêmement bien cet argent pour se créer une équipe capable de rivaliser avec bon nombre de club au sein de la Premier League. Les signatures de Buendia et Bailey sont très bien pensées puisque malgré leur âge, ces deux joueurs sont bourrés de talents et très prometteurs. De plus, Danny Ings va apporter toute sa science de l’attaque à l’effectif. Le prêt de Tuanzebe permettra d’offrir plus d’options en défense centrale, reste à voir comment Dean Smith compte l’utiliser avec Tyron Mings et Ezri Konsa. Enfin, Ashley Young amène avec lui un plein d’expérience pour son retour à Aston Villa, permettant peut être de pallier le vide laissé par Jack Grealish. 

en vrac : le reste de la premier league

Vous l’aurez compris, la Premier League a été TRES active sur ce mercato estival 2021. Mais les 6 clubs que nous venons de citer n’ont pas été les seuls à animer le marché :

Brentford a recruté Kristoffer Ajer, Yoane Wissa et Frank Onyeka pour 35,7M€
Brighton s’est entre autres attaché les services de Enock Mwepu (23M€) et Marc Cucurella (18M€)
Burnley a dépensé 29M€ pour Maxwel Cornet et Nathan Collins
Crystal Palace s’est allégé de plus de 73M€ avec les venues de Marc Guehi, Joachim Andersen, Odsonne Edouard, Michael Olise et Will Hughes
Leeds a recruté Daniel James (29,1M€), Junior Firpo (15M€) et Jack Harrison (12,8M€)
Leicester a dépensé 67,6M€ pour Patson Daka, Boubakary Soumaré et Jannik Vestergaard (en parallèle de l’arrivée gratuite de Ryan Bertrand et du prêt de Ademola Lookman)
Liverpool a fait une seule, mais belle dépense : Ibrahima Konaté (40M€)
Newcastle s’est attaché les services de Joe Willock (29,4M€)
Norwich a dépensé plus de 66M€ pour entre autres : Raschica, Tzolis ou encore Sargent (en parallèle des prêts de Brandon Williams, Billy Gilmour, Ozan Kabak ou encore Mathias Normann)
Southampton enregistre les arrivées de Adam Armstrong (17,7M€) ou encore Romain Perraud (12M€)
West Ham a recruté Kurt Zouma et Nikola Vlasic pour 65M€
Wolverhampton converti le prêt de Rayan Aït Nouri en achat : 11,1M€

LIGUE 1

olympique Lyonnais

Point Mercato

L’OL a eu un mercato à plusieurs vitesses, fait de haut et de bas, de faux espoirs et de vraies espérances. Si le mercato a bien débuté avec l’arrivée de Peter Bosz en tant qu’entraineur et la vente de Joachim Andersen transfert à Palace (1,7M€), les premières recrues, étaient quant à elle des joueurs en fin de contrat (Damien Da Silva et Henrique) qui n’allaient pas changer la donne. S’en sont suivies des semaines qui ont vu Jean Lucas et Melvin Bard quitter le club (respectivement 11M€ et 3M€ à Monaco et Nice), sans aucune arrivée. Il aura fallu attendre les derniers jours de mercato pour voir arriver le double champion d’Europe Emerson (en prêt), Xherdan Shaqiri (6M€) et Jérôme Boateng (libre) pour enfin, renforcer le club. En parallèle, le club enregistre également le départ de Cornet à Burnley (15M€).

Étant supporteur lyonnais, je ne vais pas vous mentir : je suis soulagé. Suite au départ de Memphis, il y avait beaucoup d’inquiétudes sur la saison à venir et malgré l’arrivée “rapide” de Bosz, il a fallu attendre les 10 derniers jours du mercato pour que cela bouge ENFIN. Si on peut regretter les départs de Bard et dans une moindre mesure, celui de Jean Lucas, arriver à vendre AndersenCornet et se débarrasser de Rudy Garcia et Marcelo en l’envoyant en national (même si une vente aurait été préférable) ouvre pas mal de portes. Force est de constater qu’un club qui ne joue “que” l’Europa League est arrivé à attirer des joueurs de classe mondiale (à échelles différentes quand même) comme EmersonShaqiri et Jérôme Boateng, grâce à un gros travail de Peter Bosz, selon les mots de notre directeur sportif Juninho. S’il y a encore de grosses incertitudes / doutes sur certains joueurs (LopesDuboisDembeleKadewere ou KTE), la confiance doit être de mise, avec un milieu très fourni qui peut tout exploser. Un podium et une grosse performance en Europa League (dernier carré ?) semble plus qu’à portée de main pour un groupe qui repart de pratiquement zéro. Le début de saison n’est pas des plus rassurants (mêmes problème que la saison passée où l’équipe s’arrête de jouer en fin de match), mais il y a plus de ressources cette année et surtout, un entraineur qui veut proposer du football.

OGC NICE

Point Mercato

Ineos (la société propriétaire du club) avait promis un mercato animé avec de nombreux renforts, de poids et cet engagement a été respecté. Cela a commencé le 28 juin 2021, avec l’arrivée du nouvel entraîneur Christophe Galtier, champion de France en titre avec le LOSC et qui avait tout intérêt à quitter les Hauts de France. Ont suivi les arrivées du jeune espoir Melvin Bard (3M€) ou Todibo (8,5M€) qui après un prêt concluant a été définitivement transféré. Le club s’est également renforcé au milieu de terrain, en achetant Pablo Rosario (6M€) et Mario Lemina (5,5M€). Devant, Andy Delort (10M€) et surtout Calvin Stengs, la pépite néerlandais (15M€) ont également posé leurs valises sur la Côte d’Azur. En parallèle, le club s’est fait prêter son compatriote : Justin Kluivert. L’OGC Nice a surtout su un minimum dégraisser, avec entre autres les ventes de Myziane Maolida, Pierre Lees Melou et Stanley Nsoki (16,5M€ pour ces trois joueurs).

L’OGC Nice a selon moi fait un mercato quasi-parfait. Les dirigeants ont visiblement trouvé les arguments pour attirer des joueurs qu’on n’aurait pas forcément imaginé sur la côte d’Azur il y a quelques années (je pense à Kluivert ou Stengs, longtemps espérés à l’OL). Le club a dépensé une cinquantaine de millions d’euros, mais semble à première vue, les avoir bien investi, sans aucun panic-buy, ni un transfert surpayé. Avec un entraîneur comme Galtier, qui a de belles armes en main, cette formation peut viser assez haut en Ligue 1, surtout qu’elle n’aura pas de coupe d’Europe à disputer. Un système à deux buteurs avec trois 9 de talent (Gouiri, Dolberg, Delort) pour une meilleure rotation, des ailiers plein de promesses, des jeunes derrières (Bard, Todibo) pour qui ça pourrait être LA saison. L’équilibre semble être bien trouvé entre les jeunes joueurs et des tauliers de vestiaire / joueurs d’expérience à tous les postes comme Benitez, mais surtout Danté, Lemina ou encore Delort sur le front de l’attaque. Selon moi, Nice a tout le potentiel pour finir dans le Top 5 de la Ligue 1, avec pourquoi pas, un potentiel Top 3-4, car c’est certains qu’il y aura des défaillances chez certains gros de Ligue 1. C’est un club que je suivrais de très très près cette saison et pour l’instant, c’est assez plaisant à regarder.

Olympique de Marseille

Point Mercato

Pablo Longoria avait annoncé un gros mercato avant l’ouverture de celui-ci et c’est mission accomplie pour le président phocéen. Pau López (prêt payant 720k€) viendra suppléer Steve Mandanda dans les cages. En défense, William Saliba (prêt), Luan Peres (4,50M€) et Leo Balerdi (11M€) viennent renforcer l’axe, tandis que Pol Lirola (6,5M€) retrouvera le côté droit. Dans le cœur du jeu, Mattéo Guendouzi (prêt), Gerson (25M€), Amine Harit (prêt) et les jeunes niçois Salim Ben Seghir et Bilal Nadir (transfert libre pour les deux) viennent s’additionner au groupe. En attaque, Konrad de la Fuente (3M€) arrive sur l’aile gauche et Cengiz Ünder (prêt payant 500k€) sur la droite. Milik (9M€) et Pedro Ruiz viennent compléter l’attaque dans l’axe. Ce dernier repart cependant en prêt au NEC Nijmegen. Florian Thauvin (libre, Tigres), Valère Germain (MHSC), Hiroki Sakai (Urawa Reds – 1,5M€), Nemanja Radonjic (Benfica – prêt 1M€) Dario Benedetto (Elche CF – prêt), Lucas Perrin (RC Strasbourg – prêt) quittent de leur côté l’OM.

L’OM a réalisé un très gros mercato, se renforçant dans tous les compartiments du jeu, aussi bien qualitativement que quantitativement. Dans un premier temps, en réussissant à récupérer les joueurs intéressants prêtés au club l’année dernière (Milik, Balerdi et Lirola) et en y ajoutant des joueurs qui se sont déjà montrés intéressants dans les matchs de préparation et du début dé championnat. En ayant pour objectifs une qualification en Ligue des Champions et un beau parcours en Europa League, Pablo Longoria a réussi à ramener de très beaux profils à l’OM pour permettre à Jorge Sampaoli de proposer du beau jeu et de répondre aux attentes du public marseillais. Seul point négatif du mercato selon moi : la dépendance à Milik sur la pointe de l’attaque. En effet l’avant centre polonais n’a pas de doublure cette année, Dario Benedetto n’ayant pas été remplacé numériquement. Toutefois, avec un chantier énorme, des fonds limités et étant sous l’œil très attentif de la DNCG, l’OM s’en sort très bien sur ce mercato estival 2021.

PARIS SAINT-GERMAIN

Point Mercato

On s’attendait à ce que le PSG soit actif lors de ce mercato 2021/2022, mais sans doute pas à ce point. Le club de la capitale a fait une véritable razzia sur les joueurs sans contrat : arrivées de WijnaldumSergio RamosDonnarumma et surtout, Lionel Messi. Ajoutez à cela l’arrivée d’Hakimi (60M€) et Nuno Mendes  prêt payant de 7M€), le tout en arrivant à garder Kylian Mbappé et vous avez sur le papier, un des mercatos les plus importants dans l’histoire du football. Côté ventes, seul Mitchel Bakker est parti au Bayer (7M€), les autres départs étant des prêts (Pembele, Kalimuendo, Sarabia..) ou des joueurs en fin de contrat.

Est-ce que le PSG a fait un mercato qu’on pourrait qualifier de parfait ? On aurait tendance à dire oui. Si le non-départ de Mauro Icardi pourrait être le tout petit grain de sable dans le rouage, l’argentin devrait quand même avoir l’occasion de rendre de fiers services. S’il y aura peut-être un dilemme au post de gardien de but à un moment de la saison, le club de la capitale possède enfin une paire d’arrières latéraux / pistons de classe mondiale (Hakimi / Nuno Mendes), assez de défenseurs centraux pour palier à des suspensions blessures (RamosMarquinhosKimpembeDiallo ou encore Kehrer), un milieu renforcé avec l’arrivée de Gini Wijnaldum et une attaque de classe mondiale avec la venue d’un des deux meilleurs joueurs du monde : Lionel Messi. Mauricio Pochettino pourrait compter sur un arsenal composé entre autres de Di MariaNeymarIcardiMessi et surtout Kylian Mbappé. Si beaucoup s’accordent (à tort je trouve) à dire que le PSG est perdant, car il risque de partir gratuitement la saison prochaine, n’oublions pas que le Qatar accueille la Coupe du Monde en 2022 et sachant que l’argent n’est pas vraiment le problème de QSI, imaginez un peu la vitrine que ça leur fait d’avoir une équipe composée de NeymarMbappé et Messi.

en vrac : le reste de la ligue 1

Si nous nous sommes attardés sur le PSG, l’OL, l’OM et Nice, doutez-vous bien que d’autres clubs français ont également été actifs lors de ce mercato estival. Monaco a dépensé 34,5M€ pour s’attacher les services de Boadu, Jean Lucas et Jakobs et le FC Nantes a acheté Lafont (7,5M) après un prêt de deux ans. Le Stade Rennais a également cassé sa tirelire, sans doute dans l’idée de faire le meilleur parcours possible en Conference League. Le club breton a en effet dépensé 80M€ pour s’attacher les services de Loïc Badé (17M€), Gaëtan Laborde (15M€), Kamaldeen Sulemana (15M€), Baptiste Santamaria (14M€), Lovro Majer (12M€) ou encore Dogan Alemdar et Birger Meling. On pourra également noter le retour d’anciennes gloires de Ligue 1 dans notre championnat : Gameiro à Strasbourg, Mamadou Sakho à Montpellier ou encore Adil Rami à Troyes.

liga

FC Barcelone

Point Mercato

Le FC Barcelone, sous la direction de Joan Laporta aura eu un mercato des plus agités, surtout quand on connait les énormes difficultés financières du club. Comment parler de ce mercato sans parler du départ libre de Lionel Messi vers le PSG. Jean-Claire Todibo (Nice – 14M€), Junior Firpo (Leeds – 15M€) Carles Aleñá (5M€) ont renfloué les caisses. Antoine Griezmann (Atlético Madrid) et Francisco Trincão (Wolverhampton) ont quitté le club en prêt. Dans le sens des arrivées, Memphis DepaySergio Agüero et Eric Garcia sont arrivés libres. Yusuf Demir (prêt 500k€) et Luuk de Jong (prêt) renforcent également l’effectif. Emerson Royal (14M€) arrive lui aussi en provenance du Real Betis … avant de repartir pour 25M€ à Tottenham.

C’est indéniablement la fin d’une ère au FC BarceloneLionel Messi, le plus grand joueur de l’histoire du club et indéniablement l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, a quitté le club suite aux énormes soucis financiers du Barça. Ces soucis n’ont pas permis à Barcelone de débourser des indemnités de transfert et ainsi, de se renforcer aux vrais besoins de l’effectif. Le club va devoir s’appuyer sur sa formation, la Masia, avec en tête d’affiche PedriRiqui Puig et Ansu Fati. Le club va également pouvoir compter sur ses cadres comme Piqué ou Jordi Alba, mais aussi sur des joueurs d’expériences tels que Memphis (auteur d’un très bon début de saison), Sergio Agüero ou encore Frenkie De Jong. Malgré la perte de (très) bons joueurs, inévitable à cause des dettes du clubs, il reste malgré tout de la grande qualité dans l’effectif. Les titres seront difficiles à aller chercher cette année (et sans doute les suivantes), mais le Barça doit se reconstruire et cela commence avec la construction de ses talents de la Masia et des jeunes qu’ils peuvent attirer.

real madrid

Point Mercato

Il y a eu aussi du mouvement au Real Madrid cette année. Notamment avec le départ de ses cadres en défense centrale : Raphaël Varane (40M€) pour ManU et Sergio Ramos (libre) au PSG. La Maison Blanche a aussi pu prêter Brahim Diaz (AC Milan, 3M€), Takefusa Kubo (RCD Mallorca), Alvaro Odriozola (Fiorentina) et encaisser un gros chèque grâce à la vente de Martin Ødegaard (35M€) en direction d’Arsenal. En parallèle, Madrid a pu enregistrer les signatures de David Alaba (libre) et d’Eduardo Camavinga (31M€). Les retours de prêt de Gareth BaleLuka Jovic et Dani Ceballos peaufinent l’effectif pour cette année.

Le club de Florentino Perez réalise un mercato plutôt satisfaisant : de bonnes arrivées avec Camavinga et Alaba qui sont des coups très intéressants et des bonnes ventes, notamment pour Varane et Ødegaard pour lesquels Madrid récupère deux beaux chèques. Cependant, la difficulté du mercato de la maison blanche se situait dans le remplacement de ses gros départs en défense centrale et dans le dossier Kylian Mbappé. Pour ce qui est de la défense centrale, c’est mission à moitié réussie. Avec l’arrivée d’Alaba, seul un des deux départs (Ramos / Varane) est compensé. Avec AlabaEder MilitaoNacho Fernandez et Jesus Vallejo, ce secteur de jeu me semble plutôt fragile. Le cas Kylian Mbappé, autre point chaud du mercato madrilène, ne s’est pas concrétisé non plus. Malgré l’intention du joueur de rejoindre la capitale espagnole, c’est du côté de la direction parisienne que le dossier a bloqué. Une année de transition se prépare donc pour le Real, qui espère toujours pouvoir signer le natif de Bondy dès janvier puisqu’il sera libre de tout contrat lors du mercato estival 2022.

ATLETICO madrid

Point Mercato

L’Atlético de Madrid s’est fait plutôt discret cet été. Jouissant d’un effectif déjà solide, le club n’a pas eu de perte trop importante. Côté « départ », Saul Niguez est parti en prêt payant (5M€) à Chelsea et Lucas Torreira (Arsenal) et Moussa Dembélé (OL) sont rentrés dans leur club suite au prêt de la saison passée. Dans le sens des arrivées, Antoine Griezmann est de retour sous la forme d’un prêt, acté dans les dernières minutes du mercato. L’Atlético enregistre aussi les arrivées de Benjamin Lecomte (prêt), Marcos Paulo (libre), Matheus Cunha (30M€) et Rodrigo de Paul (35M€) pour renforcer leur effectif de champion d’Espagne.

S’il y a eu assez peu de mouvement, force est de constater que cela a été fait de façon très intelligente. L’Atlético a réalisé un très gros mercato avec les deux gros coups que sont Matheus Cunha et Rodrigo de Paul. Le premier viendra suppléer Luis Suarez, tandis que le seconde prendra très certainement la place de Saul Niguez dans l’entre jeu. L’arrivée d’Antoine Griezmann complétera l’attaque avec Joao Felix. Le club s’est donc globalement renforcé dans son secteur offensif, avec des profils que Simeone adore : des travailleurs, des guerriers. Une équipe améliorée donc, là où ses concurrents directs en Espagne ne l’ont pas fait. L’Atlético n’est donc pas seulement bien parti pour défendre son titre dans les meilleures conditions, mais est aussi un très sérieux candidat en Ligue des Champions.

en vrac : le reste de la liga

Si nous avons décidé de nous focaliser que l’Atlético, le Barca et le Real, vous vous doutez bien que les autres clubs ont également été actifs sur le marché des transferts. Le Séville FC a par exemple recruté Rafa Mir et Gonzalo Montiel pour un total de 27M€ (et de l’arrivée gratuite d’Erik Lamela), là où Villareal a pratiquement dépensé 55M€ pour recruter Arnaut Danjuma, Juan Foyth, Boulaye Dia et Manu Morlanes (en parallèle de la venue gratuite d’Aïssa Mandi) en vue de la Champions League. Le Betis Séville a quant à lui fait un mercato très intelligent en accueillant gratuitement Juan Miranda, Youssouf Sabaly et Rui Silva, tout en se faisant prêter Willian José et Héctor Bellerín.

série A

MILAN AC

Point Mercato

Après une (très) bonne saison 2020/2021 qui la vu finir deuxième de Série A, l’AC Milan signe enfin son retour en Champion’s League après 7 ans d’absence. On pouvait donc s’attendre à un mercato actif, qui a commencé par les départs de Donnarumma et Calhanoglu qui étaient en fin de contrat. Pour se renforcer dans les différents secteurs de jeu, l’AC Milan a enregistré l’arrivée de nombreux joueurs en prêt : Brahim DiazJunior MessiasTiémoué BakayokoFlorenzi ou encore Pellegri. Le club lombard a également levé l’option d’achat sur Fikayo Tomori (29M€), s’est attaché les services de Mike Maignan (13M€), ainsi que de Fodé Ballo-Touré (5M€) et de notre Giroud national (1M€). On pourra aussi ajouter l’achat de Yacine Adli (8M€) qui n’arrivera cependant qu’au début de la saison prochaine.

Sur le papier, ce n’est pas un mercato qui fait forcément rêver par manque de noms “clinquants”, mais force est d’admettre qu’il a été très intelligent. Le club ne prend pas beaucoup de risques en prenant de nombreux joueurs en prêt (même si on peut douter de l’utilité d’un Florenzi) et les achats sont peu nombreux, mais tellement intelligents. Mike Maignan est amené à être le gardien numéro 1 de l’équipe de France d’ici 2022/2023 et fait un très bon début de saison en Lombardie, avec la tâche de faire oublier Donnarumma. Lever l’option d’achat de Fikayo Tomori semblait être une évidence vu les six très bons mois qu’il a proposé au Milan et le pari Giroud se révèle déjà gagnant, avec deux buts en 2 matchs (même s’il risque de manquer quelques matchs pour cause de covid). Un effectif assez fourni, mais surtout bien fourni, qui aura fort à faire en Ligue des Champions (Atlético Madrid, Liverpool et Porto). En Série A, le podium semble tout à fait atteignable, avec l’Inter qui a perdu beaucoup de joueurs importants et des équipes comme la Juventus, l’AS Roma ou la Lazio qui débute un nouveau cycle. Entre joueurs d’expériences et jeunes cracks, les rossoneri se sont réellement renforcés grâce à ce mercato.

INTER MILAN

Point Mercato

Après la fin de l’aventure Antonio Conte, l’Inter avait grandement besoin de remplir les caisses et c’est une opération réussie. En effet, les départs de Lukaku et Hakimi ont permis d’améliorer la situation financière du club en rapportant pas moins de 115m€ et 60m€ aux Nerazzurri. Antonio Candreva a également pris la porte de sortie vers la Sampdoria pour 2,5m. En parallèle, l’Inter a bien dégraissé son effectif avec les départs libres de Joao MarioNainggolan ou encore Ashley Young. A noter également que l’Inter a prêté le très prometteur Sebastiano Esposito au FC Bâle pour la saison prochaine.
Cependant, malgré les départs importants, l’Inter a su remplacer les places laissées vacantes sans vraiment débourser. Effectivement, après l’arrivée de son nouveau coach Simone Inzaghi, le club signe Edin Dzeko et Calhanoglu, tous deux libres de tout contrat et parvient à se faire prêter Joaquin Correa par la Lazio contre 5m.  L’Inter a tout de même mis la main à la poche pour quelques signatures, mais aucune offre astronomique n’a été dépensée. Ainsi, les Nerazzurri ont vu arriver Zinho Vanheusden du Standard de liège pour 16m€, Denzel Dumfries du PSV pour 12,5M€ et Matteo Darmian en provenance de Parme pour 2,5m. Enfin, l’Inter est aussi parvenu à prolonger Lautaro Martinez qui était pourtant en discussion avec plusieurs clubs de Premier League.

L’Inter s’en sort bien avec son mercato au vu de la situation financière complexe du club. Malgré le départ de cadors comme LukakuHakimi ou encore Antonio Conte, le club a su rebondir. La signature de Simone Inzaghi  est plutôt une bonne chose pour le club puisque ce dernier sort d’une saison très correcte avec la Lazio et permet donc d’amener une nouvelle dynamique. Le reste du mercato Interiste reste très malin, avec peu d’argent déboursé pour signer des joueurs en bonne forme tels que DzekoCalhanoglu ou encore Joaquin Correa. Le club a vraiment réussi son pari de garder une équipe compétitive en dépensant peu. Cependant, on a du mal à voir cette équipe performer autant que l’année passée. Il faut tout de même avouer qu’il est bizarre de voir les départs de 3 gros noms du club alors que l’on sort d’une saison en finissant champion !

AS ROMA

Point Mercato

Suite à une saison 2020-2021 assez mitigée qui a vu le club de la capitale finir 7e de Série A (derrière le concurrent de la Lazio), du changement était attendu du côté de La Louve, à commencer par le poste d’entraîneur. Après 2 saisons, Paulo Fonseca laisse sa place à José Mourinho, qui signe son retour en Italie 11 ans après avoir quitté l’Inter. Côté départ, seuls quelques prêts payants ont permis à l’AS Roma d’encaisser 2M€. En fin de contrat, des joueurs comme PedroDzeko ou encore Juan Jesus sont partis chez les concurrents directs (Lazio, Inter et Napoli). Côté arrivé le club a par contre cassé sa tirelire en dépensant pratiquement 100M€. Tammy Abraham (40M€) arrive de Chelsea, Shomurodov (17,5M) du Genoa, Vina (13M€) de Palmeras et Rui Patricio (11,5M) des Wolves. Le club a également converti les prêts de Roger Ibanez (9M€) de l’Atalanta et Bryan Reynolds (6,75M€) du FC Dallas en transfert définitif.

L’iconique José Mourinho arrive donc en terre romaine avec un bien bel arsenal et l’équipe s’est clairement renforcée par rapport à la saison précédente. Rui PatricioIbanezVina et Tammy Abraham font bien évidemment partie du 11 de départ et quand on voit que des joueurs comme PellegriniVeretout et Cristante constituent toujours la colonne vertébrale de l’équipe au milieu de terrain, il y a de quoi être confiant pour la Louve. Si le club a cependant prêté énormément de joueurs (Florenzi au Milan, Pau Lopez et Ünder à l’OM ou encore Kluivert à Nice), le club a fait monter nombreux espoirs romains en équipe première et semble suffisamment armé pour disputer la Série A (ou l’objectif est clairement de faire mieux que la saison précédente), mais surtout l’Europa Conference League, qui pourrait (devrait ?) être leur objectif principal cette saison. Le club italien fait clairement partie des favoris aux côtés de Tottenham et avec des joueurs comme Tammy Abraham, payé au prix fort, on a de bons espoirs de réussite.

juventus

Point Mercato

La Juventus a connu un mercato difficile. Sans grosses arrivées et avec seulement l’achat définitif de Weston McKennie (20,5M€), l’arrivé en prêt de Moïse Kean (7M€), de Manuel Locatelli et l’achat de Mohamed Ihattaren (5,50M€) et Kaio Jorge (1,50M€), la Vieille Dame a surtout concédé une lourde pertes, celle de  Cristiano Ronaldo (15M€) parti à Manchester United. Demiral (3M€) est, quant à lui, prêté à l’Atalanta. Il rejoint Cristian Romero, transféré lui aussi définitivement (16M€).

C’est un mercato plutôt mitigé que réalise la Juventus selon moi. L’effectif se renforce bien au milieu de terrain avec le champion d’Europe avec l’Italie Manuel Locatelli et s’assure aussi un avenir avec ce joueur et l’arrivée d’Ihattaren ainsi que la signature complète de Weston McKennie. Mais la Vieille Dame perd aussi une formidable force d’attaque avec Cristiano Ronaldo. Remplacé par Moïse Kean et Kaio Jorge, ces deux joueurs aussi prometteurs et talentueux qu’ils soient ne pourront pas remplacer ce que CR7 apporte à une équipe. Ce sera aux cadres Morata et Paulo Dybala de montrer la voie devant les buts. La Juventus a eu un mercato estival 2021 mouvementé, mais l’effectif n’est pas pour autant dépourvu de talent, jouer les premiers rôles dans la Série A est toujours un objectif et une réalité. Le club italien retrouvera également Chelsea, Malmö et le Zénit en Champions League.

en vrac : le reste de la série A

En plus des clubs que nous vous avons présentés plus en profondeur, on a eu droit à pas mal de mouvements en Italie cet été. De manière non-exhaustive : Bergame a par exemple beaucoup dépensé avec les arrivées de Juan Musso, Christian Romero, Koopmeiners ou encore Zappacosta et Lovato (65M€ pour les 5) et le Napoli s’est offert Matteo Politano contre 19M€. On peut également noter l’arrivée d’Hamed Junior Traorè (16M€) à Sassuolo, celle de Musa Barrow (14,5M€) à Bologne, ou encore celle de Nicolas Gonzalez (23,5M€) à la Fiorentina ! La Lazio a également fait un mercato intelligent : Pedro et Hysaj étaient en fin de contrat ailleurs et le club de la capitale s’est fait prêter Mattia Zaccagni

bundesliga

BAYERN munich

Point Mercato

Côté Bayern, on est resté plutôt discret durant le mercato. En même temps, il faut dire que les bavarois n’avaient pas réellement besoin de renforcer leur effectif. Le chantier le plus important, pour ne pas dire le seul, était de remplacer les places vacantes laissées en défense par Jérôme Boateng (OL) , David Alaba (Real Madrid) et Javi Martinez (Qatar SC). 

Cependant, à part les salaires, le champion d’Allemagne en titre n’a pas touché de commission pour ces transferts, puisque les 3 joueurs précédemment cités sont tous partis en fin de contrat. C’est mission réussi pour les Bavarois puisque Julian Nagelsmann est arrivé de Leipzig avec Dayot Upamecano dans ses bagages. Un achat de 42,5m€ qui permettra sûrement de remplacer Boateng ou Javi Martinez en défense centrale. Pour ce qui est du poste d’arrière latéral, le Bayern a misé sur Omar Richards. Arrivé libre en provenance de Reading,  l’arrière gauche anglais est prometteur et pourra apporter une profondeur d’effectif plus importante. Enfin, le petit coup surprise du Bayern réalisé en toute fin de mercato : Marcel Sabitzer. L’autrichien s’est engagé avec le club album allemand pour 15m€ et retrouvera donc son ancien coach et Upamecano à ses côtés la saison prochaine. 

Un mercato certes peu enflammé mais bien géré par le Bayern. En effet, la perte de 3 joueurs d’expérience comme BoatengAlaba et Martinez aurait pu effrayer. Cependant, force est d’admettre que cela permet aussi aux bavarois d’apporter du renouveau au sein de leur effectif. De plus, le mercato est intelligent puisque Julian Nagelsmann connaît bien ses recrues, pour les avoir déjà entraîné sous le maillot du RB Leipzig les années précédentes. Un fait qui facilitera sûrement l’adaptation et l’intégration d’Upamecano et de Sabitzer. Enfin, le Bayern est tout de même parvenu à conserver Robert Lewandowski qui avait annoncé (assez tardivement) sa potentielle envie d’un nouveau challenge. Le champion d’Allemagne parvient donc à garder ses atouts majeurs tout en amenant une nouvelle dynamique au groupe, un mercato plutôt bien mené donc.

RB LEIPZIG

Point Mercato

Leipzig effectue un mercato intéressant en, comme à son habitude, réinvestissant l’argent obtenu via le départ des gros noms partis vers de nouveau challenge. Ainsi, coté départs on a pu voir que Dayot Upamecano et Sabitzer ont rejoint Julian Nagelsmann au Bayern pour respectivement 42,5 et 15m€. Ibrahima Konaté rejoint Liverpool contre un chèque 40m€. Le reste des départs marquants sont sous forme de prêt. Tels que ceux de Sorloth vers la Real SociedadLookman à Leicester et Hee Chan Hwang prêté à Wolverhampton. Le club perd aussi Justin Kluivert puisque son prêt a pris fin. 

Comme dit précédemment, Leipzig a bien réinvesti cet argent en bouclant l’arrivée d’un certain nombre de recrues. Cela commence avec un nouveau coach en la personne de Jesse Marsch. S’en suivent les arrivées d’André Silva en provenance de Frackfort pour 23m€, celle de la pépite croate du Dinamo ZagrebJosko Gvardiol pour 18,8m€, Angelino rejoint également définitivement le club pour 18m€, Ilaix Moriba quitte le Barça pour 16m€, Simakan traverse la frontière en provenance de Strasbourg pour 15m, même trajet pour Henrichs (bon certes un peu plus long !) qui quitte le rocher monégasque pour 15m€ également et enfin, le club obtient les services de Brian Brobbey arrivé libre de l’Ajax.

Leipzig réinvestit très bien l’argent de ses gros départs cependant on peut se demander si l’effectif sera aussi performant. Sur le papier les recrues sont très intéressantes avec toujours cette fameuse moyenne d’âge plutôt basse en termes de recrues côté Leipzig. En effet, si l’on regarde la liste des arrivées, le joueur le plus vieux est André Silva et n’a que 25 ans. Cela permet donc au club d’avoir un effectif extrêmement prometteur mais est-ce que l’effectif ne sera pas trop jeune, puisqu’il est encore plus que la saison passée. De plus, le départ de Sabitzer pourrait avoir un gros impact puisqu’il était le capitaine et vrai Leader de cette équipe. Il faudra également voir comment se passe l’adaptation sous Jesse Marsch. Malgré tout, le mercato du RB Leipzig reste très intéressant et fidèle aux idéaux du club depuis quelques années, des jeunes pépites prometteuse sont arrivées, il ne reste plus qu’à voir si tout ça prendra bien !

en vrac : le reste de la bundesliga

En plus du Bayern et de Leipzig sur lesquels nous nous sommes attardés, d’autres clubs allemands ont bien évidemment été très actifs sur ce mercato estival. Le Borussia Dortmund a par exemple enregistré les arrivées de Donyell Malen et Gregor Kobel pour un total de 45M€, là où Wolfsburg a dépensé plus de 50M€ avec les arrivées, entre autres, de Sebastiaan Bornauw (13,5M€) et Luca Waldschmidt (12M€). Le Bayer Leverkusen s’est quant à lui fendu d’un beau transfert avec l’arrivée d’Odilon Kossounou (23M€) ! Concernant les joueurs arrivés gratuitement en Bundesliga, on pourra relever la venue de Rafael Borré à Francfort.

Plus d'articles sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.